Fille-serpent

Marlen Guérin À portée de vue comme sur dix doigts je sais que toi là sur ma paume acculée lentement tu rodes et dans l'isolation funeste c'est indécent le reste oui c'est bien c'est indécis que ça frôle l'insolation Go dance please ta dernière chance Go À portée de courage je t'ai vu remonter le long de mes dits doigts toi ma fille-serpent c'est quand tu arrivant sur l'épaule te serres non ce…

Continuer la lecture

Mots fantômes 2

De Cat/ 4h 40 – qu’est-ce qui lui prend de regarder l’heure tout le temps, elle qui vit sans, décidément rien n’est plus comme avant … faire avancer, souffler dessus pour que ça aille plus vite … Une femme à la terrasse du café parle d’incantation à la Nive ? Qui pourrait-elle donc incanter elle qui a paumé son cœur quelque part et ne se souvient pas où … 15h 49 – faim,…

Continuer la lecture

Se transformant l’ameute…

Non c'est entre nous que se parlent les fous De leurs sangs jaillissent des mirages ou des classes de reines et lorsque tu le crois tu y rentres chez toi et mon songe est couvert de poux Et un soir c'est dimanche quand j'aurai 11 ans juste après demain il sera midi et le matin déjà coulera encore son désir dans le creux de mes reins et c'est la grande échelle qui se…

Continuer la lecture

Un des sens

Si je veux encore poser quelques toi d'images j'y vais j'y cours plus sur que mon coeur est en panne d'essence Comme d'autres rêves vêtus comme des tapis de soirée je suis en manque des sens pourtant si j'en avais encore je brûle rai Si tu l-m-e veux encore dessines moi toi nous sur des r-images des mots que l'on trace du bout des doigts que des quelques perles plus que d'une funeste…

Continuer la lecture

Don et perles.

Marlen Guérin pour la sublime illustration, merci à elle. Et des rives du Don hivers celles de l'Amour à l'est Asie comme l'émotion se mêle d'encres et de pigments crus De celles de l'âme à celle d'Our oui ce qui est faîte de l'amour lieu où l'on se vide à se remplir de joie où l'on se vide à l'acide des mots que l'on pose sur nos lèvres Lieu de la traque et…

Continuer la lecture

J’essaie

Est ce que je reviendrai de l'aube même en portrait de l'eau pure contre un pauvre balai je sais est ce que je reviendrai sur le sol juste imparfait quelques mots presque vrais des ruines d'un temps défait Est ce que ça vous a plu C'est larme ou l'art de trop parler de laisser les armes aux bordures d'encre laisser les morts se retourner faut bien un peu se consumer jusqu'à avoir trop…

Continuer la lecture

Mots fantômes

De Cat/ 12h 57 – elle colle, elle s’englue toujours de sel, le soleil la lèche, les bruits se font silence, n’entend pas, l’océan lui suce les orteils. Elle s’endort … 13h18 – Rentrés à l’appart … douche glacée, persiennes fermées, trop chaud … une goutte de sang en estafilade sur la cuisse comme pour laver le choc de l’intérieur … presqu’une libération ces règles devenues si rares … Et puis là encore,…

Continuer la lecture

Pluie ou rien

Pluie ou rien et encore mes mains sous tes reins tu vois comme mes mots vont au delà et aussi en deça on voulait que la plume dans nos mains soit l'une des seules à renaitre mais soudain que vois tu là mes yeux dans les tiens et quelques images encore plus que sauvages alors pourquoi en arriver là ? Plus demain aussi de terrain sous la glace nos prêches au sommeil quand…

Continuer la lecture

De l’Art – la Rose et le Rêveur

Je remets ici un vieux texte de 2001, dont je pense faire une suite ou une variante... ** Eh doux rêveur toi qui passe là près de moi Attention aux rocailles qui tomberaient sur mon cœur Tes images sont dans ta tête Mais mon cœur dépend de ma santé et de mes couleurs Qui parle ainsi à mon âme ? Qui signale au vent ses états d’être ? Un rêveur moi qui ne…

Continuer la lecture

Je et moi 2

Je cherchais des mots sans y penser et moi si avais eu une bouche aurai pu les dire les parler mais ne peut que les parer les poser les dés poser du côté du hazard je trouve bien moi rôle Je cherchais et mains tremblaient et moi dans l'osmose ou l'obsession moi écrivait et à l'occasion qui fait le larron voilà oui des noeuds se défaisaient sans moi Je cherchais comme une illusion…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License