Des covers—à vomir

Des images sur la cover du magazine Encore elle qui brille plus que le soleil Marre de ne voir que ces cils Et cette fausse Cécile Qui casse le nombre de mes doigts Quand les poings se referment Qui brise le rythme de mes pas Quand mes yeux se ferment De peine Alors qu'en ai je à faire et à foutre De ses seins qui jaillissent De ce decolleté qui s'efface Plus envie…

Continuer la lecture

Doigts

mes doigst mouillés se sont posés sur toi et en toi ne bouge pas mes doigts mouillés se sont aimés comme des caresses sur toi en toi aussi je pleure juste après juste après vivre mes doigts mouillés lisser la courbe de tes seins mes doigts mouillés lisser la courbe de tes lèvres entrouvertes tes dents les mordiller ne pas savoir ne pas vouloir ce qu'est la vie que je vis que j'oublie…

Continuer la lecture

OBsCuR hantisme

le goût s'efface lentement maintenant que j'ai avalé l'ombre de mes péchés lune tarde à m'employer l'autre reine de mes soirées a les plus beau seins de la société des tétons qui riment en plein avec sa beauté lune suave et si douce pointée je ne suis plus que la plume dans ma main celle qui caresse un brin de peau délicat m'épater lorsque mes doigts loin d'être mouillés se sentent à peine…

Continuer la lecture

Non désiré

Une vie, rien demandé, mais voilà l’enfant qui crie Les années, les cris, l’alcool, les colères, les larmes L’éveil des sens, l’éveil des pensées Et encore la colère qui brise et les cris qui montent Tant de fois je me suis soustrait à moi-même Pour ne pas ajouter toute cette haine, Cette violence dans mon sang Qui aurait détruit aussi vite cet enfant Mais enfant qu’est ce ? Ainsi des colères subies Ainsi…

Continuer la lecture

Je suis né ?

Je suis né d’un espoir qui n’est jamais paru Même pas désiré mais me voilà enfin Aimer ma destinée aimer mes mains Aimer mon cœur qui se reprend Jamais trouvé ma place toujours étranger Car étrange je mets les mots au service de mes maux Mais pas question que je ne trouve pas question que je sache enfin à quoi je sers. Seul sur cette terre mes pas me portent dans des lieux…

Continuer la lecture

Plus un souffle, où sont les étoiles ?

je me souviens de la douceur de ses lèvres quand je pleure j'ai encore le gout dans les larmes l'eternité comme unique punition pour mes sens j'ai refermé les yeux pour retrouver le gout de ses baisers si demain j'ai encore des lèvres je les poserai sur la glace afin de marquer là le feu de ce ferme et intense destin que l'idée surgisse comme unique festin mais le ciel est encore loin…

Continuer la lecture

Hors du sage 2

je refais ce texte sur la sagesse car le premier personne l'a compris je ne visais que cette pute de sagesse qui glace les veines et ecarte sous les convenances toute intrusion des forces de la passion simple alors tant pis, c'est dommage, y a en qui sont parties et qui ont pas compris mais bon je n'ai pas d'excuse a faire je n'en ferai plus quand ceux qui comprendront comprendront enfin que…

Continuer la lecture

Retrouver ma vie 2

retrouver l'impression d'être comprendre aussi le regard de la nuit suivre les enfants pour se perdre dans leurs jeux construire des chateaux de sables pour les amoureux une jonquille a cueillir et à tendre à ces doux yeux elle agite ensuite d'un mouvement ses cheveux bruns comme la nuit, ils me cachent le ciel et je suis heureux, leur parfum est délicat et sensuel du miel de la vanille et du lys et…

Continuer la lecture

Retrouver ma vie

Retrouver les mots qui comblaient mes nuits Mes rêves l’enfer de la survie unique chance de ma vie Quelques lambeaux de pluie et des haines Quelques morceaux de chairs et de sourires Quelques soupirs et aussi les mêmes souffles que mes nuits J’ai tout oublié de ma vie passée En une journée tout s’est enfui Où est ma vie ? Mes rêves mes amis ? Me reste que la nuit funeste mais tranquille…

Continuer la lecture

La semelle des mes pauvres idées…

La semelle de mes pauvres idées s’efface sous la peine Acérée maîtresse aux yeux si bleus et au port de reine Là comme je marche l’espoir en vous s’espace Et de mes lèvres s’échappe un doux cri comme un spasme La route chante sous mes pas comme je me tais Sur ce silence je reconstruis mes paumes usées La tête qui cogne sur le sol long et gelé Sur cette plaine je ne…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License