Lames de sang

Les matinées fossiles et les lames coulaient de mon sang Sabres, couteaux, aciers rigides à ne pas plier A la folie je peine le jour sans une reine à suivre J’ai pleuré sous le sable et dans mon vieil igloo Comme un arbre posé sur la table d’un océan de larmes Comme un arbre déposé sur le sable dans ce rêve indécent Tu pleures tu rêves sans trêves sans images à monter Pauvre…

Continuer la lecture

Azur de feu

être de chair dentelle sur la peau en coeur de Jade Pierre sultane Du bout du pied larmes carressées alanguies par mon souffle, déshabillée par mes doigts pleins d'eau c'est comme marbre velours sur peau comme des tendresses à naitre sur laine des horizons nus à peindre sans lune des horizons nuits à peindre sur lame un ciel et toi une étoile la mer et le ciel sous tes formes volupté amie du…

Continuer la lecture

UNE DERNIERE DOUCHE

Je sens la buée autour de moi Mon corps s’éponge et mes rêves se creusent Mousse au cœur de la peau Plis et replis accaparés Chaque goutte chaque mot Que j’entends tomber sur moi Font, confondent mes horizons perdus Ce que je veux parfois comprendre C’est quand mon cœur saigne tant Pourquoi l’eau ne lave pas tout Ce que j’aimerais savoir C’est quand tes mots me surpassent Que font les vagues de cet…

Continuer la lecture

This is the time

soif soif partir loin au regard de mes besoins s'enfuir demain pleurer le sable l'ivresse notable mon corps instable mon coeur inhabitable au revoir charmant sourire les lendemains arrivent les soupirs essaient de me faire hurler mais j'ai enfin le coeur qui bat les mains qui sonnent contre mes tempes il etait il etait temps fleur bancale tige trop large crois tu que mes pas courrent aussi loin ? crois tu que les…

Continuer la lecture

Si

si j'etais un alcool fort je n'en serai pas moins mort mais les eclats de ma vie bruleraient ta gorge rechaufferaient ton centre si j'etais un objet je serai un trésor que l'on cache mais qu'on ne peut oublier un de ces objets qui vous obsede mais que l'on ne voit jamais si j'etais sur tes lèvres je les assecherai si j'etais sur ton coeur je le calmerai Mais je ne suis rien…

Continuer la lecture

Club

mes richesses tendresse et renouveau tristesse dehors il fait beau froid comme lune elle sourit soupire s'oublie dans le désir j'ai soif de ton coeur à l'envie pour que rime ma vie pour que le temps s'oublie dans nos nuits voir que l'ombre qui se bat dans nos coeurs n'est qu'ombre et que pleurs funeste à l'ennuie perle rare et soucis mes rythmes mes ryhtmes clament la pluie des souvenirs des soupirs des…

Continuer la lecture

L’une en second l’autre en tierce

L’une est perle L’or est second Les lunes en Sixtine Tes lèvres en premier Walking in the street the night Never Can you love me? Dix en larmes Peur en tierce Secret en décimes Tes baisers les derniers Walking in the street the night Never Can you love me? So you can have me Tout au premier dans tes bras Maintenir nos cœurs entre quatre murmures L’une espère Laure la seconde Ces lunes…

Continuer la lecture

Murs

Les murs se rapprochent Coller ma tête dessus Laisser tout claquer Plus d’idées, veut plus d’idées Ça fait trop mal de penser Plus envie de rien Salir l’eau du bain Plus de désir tous sont vains Les murs se raccrochent Et tes mots me fatiguent Je sais plus quoi en faire Je sais plus en faire Plus rien à te dire Je recycle, je récupère Mais j’ai plus rien de neuf dans la…

Continuer la lecture

In my bad referies

Quand dans mon cœur les braises Faibliront et me feront rêver Encore que tu te sentes à l’aise Je mettrais dans tes mains ce feu Pour qu’il te fasse brûler la peau Comme une vache tu me fais crier Et je passerai là seul dans ton champ Et ferai cramer toute l’herbe pour tu crèves de faim Tu mérites d’apprendre à sécher Ton cœur est en opprobre et ne sait plus aimer Pour…

Continuer la lecture

Fantôme

Quand je serai un fantôme Tu mourras de trop me voir crever Et tes yeux ne pourront plus pleurer Saccager toutes tes alarmes Saboter jusqu’à ton visage Maquiller de sommeil tes lèvres trop sages Quand je serai un fantôme Tu mourras de trop me voir crever Et tes seins tomberont dans la plaine Pas la peine de les racheter Tu mourras de trop me voir sourire Tes amitiés pourriront à moitié dans le…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License