Catégorie  PANT Coté Nuit

mes textes, mes poemes.

N’oublie pas.

  tu me suces, tu me croques, n’oublie pas je ne suis pas un bonbon tu me mords, tu me saignes, n’oublie pas ma chair est sans pareille tu m’assommes, tu me tues, n’oublie pas je ne suis pas ton…

À ir…

Un jour trahir. Un jour mourir. À …ir, à …ir. Et si j’ai les lèvres en couteaux, je ne tremblerai plus. Et si j’ai mes larmes en faisceaux, j’espère que le froid leur fera découper quelques chairs. Un jour trahir.…

Un gout amer…

Rien ne sert de courir il faut juste se retourner, fermer les poings, hausser le ton. Premier poing, tout au fond de la main, cette gamelle que tu tends, est-elle pour moi le chien ? remplie d’eau croupie, envahie de…

1182

Si j’avais inventé la lune soleil tu te marierais et mes paupières définitives fermées se couleraient de suint Si j’avais parlé l’aube Aurore tu m’aurais pardonné mes tristesses comme mes faiblesses coulées dans d’étroits défilés Mais je ne suis que…

Que dans tes yeux

j’ai regardé et j’ai encore serré les poings quand tu es partie devant moi alors je me suis retourné et comme j’avançais sans me poser le ciel m’apprivoisait tu savais que le vent lui me poussait j’ai quelques rêves insatisfaits…

Tu les ombres

Tu les ombres tes dentelles tu les montres toutes les heures au silence les éternelles les fumées qui tombent des seins avides les longueurs les jambes les os qui font saillies qui ressortent en mille esprits de fractures tout ce…