Niche au coeur

Tout ce que je regarde à un drôle de gout like a miracle tudieu voilà le bleu le bleu ici dans tes yeux tout ce que je remarque c’est l’attache qui rompt qui fout le camp et mes images fuient toutes au fond de mon drôle de coeur

fin de rêve pour un drôle de crime

 

niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur

aimer c’est souvent aller vers l’amer. là filent et folles les vagues oui les vagues matraquent nos âmes

matraques de quelques doigts sur l’ombre niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur niche au coeur

 

ces trois mots matraquent mes ondes.

1 pensée sur “Niche au coeur”

  1. Heureuse de ne pas avoir commenté tes photos (portraits) avant la lecture de tes textes. Normal (qu’est-ce la normalité ?!) diras tu ! Mais, est-ce toujours le cas ?
    Non (je dis non à certains commentaires lus), tes portraits te correspondent… ça te dérange ? Tu n’aimes rien de moins que d’être mis à nu ! Ne t’inquiète, suis curieuse pas indiscrète……… les mots j’aime ça (maso ? ma ciò che !!) mais ce que j’aime par dessus tout, reconnaître le cri silencieux que de leur écho resonne.

    Continue……….

Laisser un commentaire