Jil Caplan Tout c’qui nous sépare

Pas les mots en ce moment, la chaleur sans doute, tout est peut être bien fondu en moi, reste-t-il un coeur à écrire ? ou à décrire ?

le texte superbe et cette voix le disent mieux que moi…

7 pensées sur “Jil Caplan Tout c’qui nous sépare”

  1. Peut-être la chaleur … !!! Tout ne peut fondre Pant … Le coeur … Ton coeur y est toujours … !!!
    Il est peut-ête trop grand … on dit * Plus le coeur grandit … moins la parole est utile * enfin … qque chose comme ca (sourire)… !!!
    Je plaisante mais … jamais les/tes mots du Poète qui sont de braise ne peuvent s éteindre … !!!

    Sur ta nuit … douces heures à toi
    Baiser

  2. C’est la chaleur, je confirme !
    Il reste toujours un coeur à battre.
    Petit message subliminal dans le titre de Caplan ? Sympa de le ré-écouter en tous cas.
    Va bien, l’air est plus frais ce soir sur l’atlantique.

Laisser un commentaire