Eva

Je vais poser mes doigts tout la haut rêver que tu es l’onde fluide comme l’eau Je vais soupirer souffler sur tes seins pour te faire perdre la verticale poser la langue sur les monts et joyaux creuser un peu les champs d’ombre avec le bout d’un doigt

Je vais respirer tout tes parfums promener ma bouche par besoin pour y récolter le sel et l’eau J’ai l’habitude tu vois je suis le porteur d’eau je récolte sur ta peau le miracle de la vie

Je veux aussi te faire lumière te caresser jusqu’au bout de la loi là bas si bas où tout écho se fait hors du tout moral Je serai loin si loin mais tout après encore plus près Tu seras mon voeu liquide voeu d’une naissance à la vie qui se fait résultante à peine apparente et pourtant si forte

Mais tu es si fragile que de mes baisers je veux doucement t’enflammer d’où que tu partes que je sois juste ton étincelle et toi la Belle flamme qui court sur le maquis de mon coeur

Et si moi qui ne suis pas peintre je dépose mon pinceau le prendras tu entre tes mains le porteras tu à la bouche où prendras tu les couleurs si ce n’est tout au fond tout au fond qu’ensuite de ces gommes pastelles je puisse t’aimer sur le long cours

J’ai fleur de mes baisers ton coeur émerveilleux tes lèvres vermeilles qui s’ouvrent comme tout de toi je terrasse tes épines et là je plonge au mitan de toi moi ça y est c’est fait je suis le trait qui remonte tout droit vers ton coeur et j’y fais fondre la glace entre mes doigts il y a là cette ligne de partage des eaux qui te concerne toi

Ne jamais mourir pendant le Grand Cinéma quand dans ce film la mendiante se fait princesse mille fois que l’ogresse mange tout de moi encore et en corps d’autres et d’autres fois que la courtisane se plie entre mes doigts à chaque émotion à chaque mouvement de plaisir ravie que la danseuse devienne ma captive et pose le pas du cygne

“pas encore pas encore non pas encore fini reviens moi reste en moi toi c’est moi au moins pour une fois moi je suis toi jusqu’au bout de ce coeur que je tisse entre mes lèvres”.


20 commentaires

  1. Servanne dit

    Bonjour Pant !

    Je l’ai lu trois fois et le relirai !
    J’adore ton texte, il y a au delà du désir,et du sensuel, la tendresse et le coeur …

    Evidemment, l’inédit d’Isa, est sublime avec …Je pars de l’un, tes mots, je regarde l’autre … je pars de ses doigts qui ont peint et je suis les tiens sur le corps de la femme aimée …

    Merci à vous deux pour ce très beau moment !

    Servanne
    et sa jumelle Veronig qui t’invite dans son nouveau jardin :

    http://clairderose.canalblog.com

    • pant dit

      Merci Servanne, trois relectures ? je devrais écrire plus clair alors 😉 (joke) disons que ça me flatte un peu trop là, je sais pas, tu sais j’écris dans la foulée du ressenti, je polis le texte bien sur plusieurs fois ensuite mais voilà je ne fais qu’essayer de poser la sincérité en mots. Comme tu le dis je ne pense pas que l’on puisse mettre le sensuel hors du coeur et de la tendresse. Comme quoi j’évolue un peu avec les années 😉

  2. Oui elle est si fragile,
    Car elle est cette jument blessée, entravée
    Qui à tant trébuchée….dans cette course infini…mais éreintée parfois.

    Et elle à besoin de l’aimer…il doit la croire…Elle a besoin de soleil,
    de rayon lumineux,exaltant,
    comme elle a besoin de ses lèvres,de ses tons, de sa vie…qu’il la regarde et qu’elle existe pour de bon, que ce bleu lui transperce la peau…
    « EVA , je suis te suis tes mots de l’amore qui me réveille de cette petite mort..
    Sur ce corps fait pour l’amour…j’ai rêvé que tu me faisais…
    J’ai peint la toile pour ne plus avoir peur
    D’être nue…à nue…en vue…
    Alors vite serre moi, je veux être ta…dans
    un passé disant tout…je me fou…. »

    Eva a écrit ce quelque chose d’autre…elle lui dira….

    voilà une petite suite d’Eva qui lui raconte…
    Patrick..un pur instantané…donc sortie en jet…sait pas ce que ça vaut mais je te le donne.
    on pourrais en faire une tite histoire amoureusement érotique…c’est rigolo…
    en tout ca..merci pour l’honneur que tu me fais
    pour la je ne sais plus combien de fois…
    Tu sais que tu as trouvé exactement les mots pour elle…c’est merveilleux…
    tu es un bel, bel ami,
    et je t’aime pour ça.bisous
    Je dit pas cela souvent… @ plus.

    • pant dit

      Merci à toi Isa, c’était déjà un précieux cadeau cette autorisation à composer quelques mots sur cette superbe toile. Une histoire érotique oui pourquoi pas, mais je ne sais pas si j’en suis capable je suis un peu handicapé dans le style, l’écrit érotique me gène aux entournures, et c’est pas parce que je ne veux pas en écrire, mais voilà j’ai du mal à poser certains mots.

    • pant dit

      Merci Lutin, oui qui mène ? je crois que c’est le duo ainsi crée, lui mène cette délicate et sensuelle danse, moi je ne suis plus rien les mots s’effacent, Isa reste avec la force de l’image.

  3. dit

    « Handicapé dans le style érotique » dis-tu ! mais tout ce que tu as écrit, là, est l’érotsime à l’état pur. « Te caresser jusqu’au bout de la loi… » …

    • pant dit

      eh bien merci Mû, j’essaie de me sortir de mes limbes, pas facile toutefois je suis un type assez sombre à la base…l’érotisme me gène un peu, j’en lis un peu ailleurs, et je me dis, non pas pour moi, pourtant tu as raison j’insère de l’éros dans un torrent sensuel, mais est ce la même chose ? pour moi non, mais quelque part je le reconnais ce n’est que pure vision de l’esprit.

  4. Avant de filer tout@ l’heure…
    Ben encore merci @ toi Patrick d’avoir offert tes é-mots sublimes @ ma EVA
    Et aussi @ tout le monde ici (beaucoups de mes amis(e)pour leur gentils commentaires….

    Très très affectieusement tite Isa…@ plus

  5. Michel dit

    Merci beaucoup pour ce si beau Lien d’IsaBercée
    Quand à cette oeuvre chimérique,

    Je ne sais pas si les mots on fait Eva
    Ou l’inverse ,La beauté d’Eva Toile pur et vive à vouloir toucher à fait naître les mots…les votres si beaux!
    Mais je suis complètement sous le charme. très sensible à l’amour , la passion et le désir…comme vous le dite.
    Bravo
    Je vais continuer à me perdre dans l’infini.
    Merci et bonne soirée.

    • pant dit

      Michel vous me gâtez. Les mots sont venus de l’émotion née à la vue de cette toile. Après il faut composer pour que tout se mêle, afin qu’un seul reste.

  6. IsaBercée dit

    Coucou Am
    Ben je passais chez toi
    Et puis oh!!je fais!!
    Bon ben quoi dire!!
    Merci à nouveau venu Michel , chez tous les 2 dit!!!oui très gâter et me too over there!!!

    Mes paupières sur ta joues,

    Bonne journée Patrick.

Laisser un commentaire