My love is ghost, my love is soul

My love est soul et ma dame s’ennivre je sais par l’aube qui me l’a dit

que sa paume s’est endormie que ses lèvres enfin ont bleuies

j’ai encore d’autres doutes c’est la nuit après tout

my mind comme elle sombre lui aussi j’en deviens flou

j’irai dormir dans les fleurs dans les glycines si je les fond encore plus bleus

j’irai sombrer sous la lune en attendant ton joli cri freu

comme une shining place un lit de fougères lui bien heureux

chargé charmé bien entouré dans toute sa verdeur

plus que moi il passera bien ces heures

My love est soul et ma dame appauvrie s’est enfuie

sa paume s’est réveillée ses dents réchauffées

moi qui n’attendais que l’ouverture de son cuir le voilà bien refermé

ma main se fait braise

mon sang lui naguère punaise

se tait planté sur le mur à ses cotés se teint le fer ça carbure ça brouille nos flous

nos flous comme nos baisers.

 

 

ps: pour toutes mes commentatrices de mon précédent texte “Vide”

avec tout mes baisers d’ami.

20 réflexions sur « My love is ghost, my love is soul »

  1. Merci pour ce texte Pant … c est bon de relire tes mots ressentis … des mots plus doux (sourire)

    Superbe ce tout …

    Si tu as autant d amies fidèles c est que tu le mérites et pas que pour tes écrits mais dans un premier temps pour l Être que tu es … tout simplement Toi … !!!

    En retour … baiser et bon dimanche Poète

  2. Un joli clin d’œil @ nous tous alors
    Merci de cette attention
    Tu sais bien être spécial…
    Bon début de semaine
    Et porte toi bien
    On se parle soon….promis
    ps: les mots anglais… »clever »

    1. clever ? why dear ? j’aime parsemer parfois mes textes de quelques mots d’anglais, je dois surement ça à l’influence de Gainsbourg.

  3. Je lis, je relis, cet assemblement de mots me plait et, pourtant, -et tu n’y es pour rien !- je n’arrive pas à « entrer » dedans. Peut-être que je devrais boire un verre d’alcool ? me saoûler un peu ?
    Sourire.
    Je reviendrai attaquer les autres degrés, j’ai encore du souffle !
    Je t’embrasse,

    1. des fois on y arrive pas Mû, on tente on tente, on sent que c’est bien écrit, mais ça parle pas, faut pas se forcer. Quoique l’ivresse est une option contenue dans le texte :p

    1. serai je le garant d’un langage ancien ? ou d’anciennes habitudes humaines ? Voilà qui conforte encore une fois ma pensée d’être à la mauvaise époque. Merci de ton passage.

      1. J aime bien le commentaire de musearevelise sur ton texte Pant … et pourquoi pas comme tu dis … garant d un ancien langage … déjà on le ressent dans tes mots ici … !!!

        Pour toi sur ton week-end … couleur d Ô … ma préférée en ce moment (sourire)

        Baiser Poète

  4. Tu es la lueur qui vient
    le pays enroulé sous l’automne des arbres

    Tu es la lueur qui pose
    un vol sombre à la beauté d’insecte
    où la fleur des ruines germait

    Tu es l’instant muet qui ne s’attarde pas
    la caresse légère en voyelles de sable

    Tu es l’espace où l’eau
    peut suspendre sa course
    et regarder sa boue
    sans crainte d’une main qui étrangle la source

    Tu es l’infiniment

  5. Un flou fou des rêves abyssaux abrite des vers ouf comme quand il fait chaud, les fougères fusèlent la sève en arbrisseaux qui palpitent le monde et les lèvres et les mots …

    Psaumes et matines
    Minéraux
    et la pierre qui polit
    l’âme douce …

    Belle journée Pant !

Laisser un commentaire