Un hommage au talent d’Isa-B

Je pose ici ce texte que j’avais gardé, elle vient d’effacer son blog, et je vous le dit, c’est bien dommage, tout s’enfuit, tout s’enfuit

mais le talent reste, alors je partage avec vous ces quelques mots d’elle, et mes amis, une pensée pour cette artiste , elle a besoin du soutien de tout ses amis !

Je rajoute au fur et à mesure, les commentaires de Isa-B à la suite de ce post.



NUIT EBENACEE

190420094624

J’ai besoin de murmures

Ceux qui appellent

En dedans

Des outrages dermiques

Un château de sable

Dans les chimères d’une aurore

Bercée d’auréoles

Me rapprochant de tes ciels.

Cette géographie de mon corps

Périple qui se tord

Cette arcade de quiétude

Le baldaquin de mes silences

Le drap tiédi d’indécences

Parcourant la bâtisse

Celle de ta matière

Fusionnant notre élixir

Fondus de nos soupirs.

Pénètre dans cette nuit ébénacée

Archer de pluriels

Course chevaleresque

De Braises et de tendresse.

Ton passé et tes morts

N’effleuraient même pas

Ta grammaire en ces jours…

Aujourd’hui mon Amour

Exhalant

Une bagatelle

Exultée

D’évasions libérées.

écrit le 12/03/09- IsaBersée.

Je méconnais la langue
Qui sait bien dire
Je méconnais le verbe
Qui scinde et fauche l’éffluve
On ne peut résister
Contre soi-même
L’on persiste
Dans le séjour
De sa chair rassie
Dans la matière
De son coeur raide
L’ampleur de son intégrité farouche…

Je méconnais la culture
Singulières notions
Instructions
Pour me céder
Clartés,lumières
D’où nait l’oeuvre remarquable.
L”homme étiolé
Face à elle*N’éventant

Léveil
D’où toujours il part
Erudit à merveille.
Saisir,aviver,attiser,fructifier
Etre fécond
Inventif
Généreux…
Comment songer
Pouvoir susciter?
Sans détenir un peu de cela?

Le doute m’envelloppe
L’asphyxie revêt de la voix
Il y a l’ébauche
L’étude
Il y a l’ésprit
Le dessein
Et cette main promise
Pour tenter de créer
Un épisode
Pouvant se loger
Au-delà de mon astre…

écrit le 23 Avril 2008-(mort de L)extrait de l’ébauche Sanguine

Quand il y a des creux
Quand il y a des bosses
Quand il y a des virages
L’électrocardiogramme
De l’âme

Il n’y aura pas de larme
D’écriture…
Il n’y aura pas de sang en peinture….
Il n’y a que des distances
Il n’y a que l’errance
Énigmed’une symbiose….
……

Dans ton coeur c’est l’hiver
Les oiseaux se sont tus
Le soleil et la mer
Ont soudain disparu…

à force d’espérer
à force de se battre
Les yeux face à ta peur
Sans pour cela trembler..

à force d’espérer
à force de te battre
Les yeux face au soleil
Sans pour cela pleurer…

Les fleurs ont besoin d’eau…
Et l’homme d’espérance…
Le bonheur est en toi…

IsaBersée & Maman…

22 réflexions sur « Un hommage au talent d’Isa-B »

  1. Je méconnais la langue
    Qui sait bien dire
    Je méconnais le verbe
    Qui scinde et fauche l’éffluve
    On ne peut résister
    Contre soi-même
    L’on persiste
    Dans le séjour
    De sa chair rassie
    Dans la matière
    De son coeur raide
    L’ampleur de son intégrité farouche…

    Je méconnais la culture
    Singulières notions
    Instructions
    Pour me céder
    Clartés,lumières
    D’où nait l’oeuvre remarquable.
    L »homme étiolé
    Face à elle*N’éventant

    Léveil
    D’où toujours il part
    Erudit à merveille.
    Saisir,aviver,attiser,fructifier
    Etre fécond
    Inventif
    Généreux…
    Comment songer
    Pouvoir susciter?
    Sans détenir un peu de cela?

    Le doute m’envelloppe
    L’asphyxie revêt de la voix
    Il y a l’ébauche
    L’étude
    Il y a l’ésprit
    Le dessein
    Et cette main promise
    Pour tenter de créer
    Un épisode
    Pouvant se loger
    Au-delà de mon astre…

    écrit le 23 Avril 2008-(mort de L)extrait de l’ébauche Sanguine IsaBersée

    Merci vrai GENTMIPAT…kisses to you & All

  2. Je ne vais pas me présenter comme un ami : je venais tout juste de découvrir son blog, il y a quoi ? un mois, peut-être deux… J’avais accroché, j’y revenais, j’aimais m’y promener, sur ses mots, ses peintures, son univers que j’apprenais doucement. C’est pas courant, ces lieux précieux, ces bouts de terre comme des îles perdues, où venir et revenir, à loisir, à plaisir…
    Je ne suis pas un ami, donc, juste quelqu’un qui apprécie ses mots, sans la connaître, sans en avoir eu le temps. J’espère la retrouver un de ces jours, ailleurs, quand elle aura trouvé le désir d’y revenir, et ce qu’il faut d’étincelle en soi pour le nourrir.
    En attendant, je te remercie de cet hommage pour elle, qui me donne le plaisir de la retrouver un peu. C’est dommage, c’est comme ça, j’espère qu’elle ira mieux puisqu’elle ne va pas bien, qu’est-ce qu’on peut espérer de mieux ?

  3. Merci pour elle, je précise que je ne commenterai pas ce texte, c’est un espace pour elle, pour son talent, sa personne, et les gens qui l’apprécie. On a tous besoin de réconfort quand ça va pas bien, c’est humain, et justement l’humanité c’est ce que j’ai posé ici avec ce texte magnifique.

  4. Quand il y a des creux
    Quand il y a des bosses
    Quand il y a des virages
    L’électrocardiogramme
    De l’âme

    Il n’y aura pas de larme
    D’écriture…
    Il n’y aura pas de sang en peinture….
    Il n’y a que des distances
    Il n’y a que l’errance
    Enigme d’une symbiose….
    ……

    Dans ton coeur c’est l’hiver
    Les oiseaux se sont tus
    Le soleil et la mer
    Ont soudain disparu…

    à force d’esperer
    à force de ce battre
    Les yeux face à ta peur
    Sans pour cela trembler..

    à force d’esperer
    à force de te battre
    Les yeux face au soleil
    Sans pour cela pleurer…

    Les fleurs ont besoin d’eau…
    Et l’homme d’esperance…
    Le bonheur est en toi…

    IsaBersée & Maman…

    Merci encore pour votre precense & mot
    chez Ami Pat…

    Pat tu vois je poste chez toi..mes mots
    ne partirons pas…
    décidement..peu pas s’en passer
    Bien fort je t’embrasse ..tite Isa

  5. je vois ça 🙂 je vais remonter tes textes dans le corps principal du texte, et si tu veux, je peux même te faire un petit coin ici ?

  6. Comme toujours j aime bien lire chez toi Pant (sourire)… et ici j avoue que c est une bien belle découverte que les mots de Isa-B que je ne connaissais pas … !!!
    Un bien bel hommage pour elle qui vaut vraiment … !!!

    Merci à toi pour ce partage Poète de coeur … et bravo à Isa-B

    Amitiés ici
    Baiser

  7. Isa m’a dit qu’il restait un bout d’elle chez Pant, en lien chez Mu, en lien chez Andrea, en lien chez moi, alors me voilà!!
    merci…

  8. Merci pour cette publication. Ce poème exprime bcp d’une souffrance intérieure. Mais s’il nous est parfois donné de marcher sur des ronces, il faut se persuader que la mousse est à portée de nous.

    Bises à ISA

  9. coucou ma isa, que je suis contente de pouvoir relire ce texte, et que si ton ami fait un bel hommage, c’est que tu as cette plume très particulière qui laisse entrevoir plein de sensibilité à travers tes mots, merci à pant de nous faire un espace ici pour toi.
    Je compte moi aussi remettre le poème que nous avions écrit toutes les deux. Plein de bisous tendres à très bientôt

  10. Preque tout tout mes Habitués(e) sont passée….comme vous me toucher…
    Je vais revenir…L’ébache vas se refaire toutes de Nuances….mais là j’ai plus de temps..
    Cette été…Promis….
    Bisous à vous & Ami Partick …you’re THE star…..

  11. Je ne suis pas douée pour les mots
    mais je connais bien plus les maux
    et si la douleur te tenaille
    il faut tenter d’entrevoir la faille
    la moindre lueure sera la bonne!
    Prends la cisaille, et agrandis l’ouverture,
    qui te mènera à l’espoir!!!
    Isa reviens vite!

  12. Ayant croisé Isa recemment je ne peux que vous dire combien j’ai été touché par ses textes et ses travaux artistiques.
    J’ai eu le temps d’echanger quelques mots et de lui demander la permission de la publier dans le bleu dans la rubrique le mardi des poètes.
    Je voudrais vous dire combien je suis ému de constater que le monde des blogueurs n’est pas si amorphe et egoiste que certains veulent le faire croire.
    Bien à vous tous
    Bon dimanche.
    Armando

  13. [Rien ne se perd, alors] j’ai trouvé la note indiquée. J’ai suivi tes petits cailloux jusqu’ici…

    J’attends ton retour. J’attends – la suite. Pour l’instant, sur ton blog, il n’y a plus rien* : [alors] quand tu le pourras, quand tu le souhaiteras, tire la chevillette de mon blog et ma bobinette cherrera. En attendant, porte-toi bien : http://www.youtube.com/watch?v=DPswnZolFGE

    H. Inc.

    * http://www.youtube.com/watch?v=WOt15JsLloU

  14. Je n’ais pas dormi
    Dans le rideau de minuit
    J’ai regarder le ciel
    J’ai accrochée l’universel
    L’impersonnel du monde et de ses pas…
    Et de ce qu’il en reste….

    Thantks to YOU all…kisses…

  15. Je joins alors mes mots aux vôtres par ce p’tit clin d’œil ou mieux encore cette dédicace…
    Plutôt qu’hommage qui s’emploie surtout pour le crépuscule… la mort… la fin de carrière…
    Dans le cas d’Isa il s’agirait plutôt d’une renaissance… parce ce qu’elle va nous revenir plus forte… plus riche d’expériences… régénérée…
    Elle est en tout cas bien entourée… c’est compréhensible… qui sème le bien récolte l’amitié…

  16. @Du bleu…Cheers very much
    @Céline…je viens de ce pas chez toi…
    @H….ben oui bien sure ..en route tjrs ..surtout quand les bon amis(e) sont là quand il faut…
    @Andrea …toi merci …toujours …
    @Pant mais je suis là chez toi..alors
    je manques pas..t’es bien Gent pas pour rien…

    Kiss ..Je suis aux travaille anyway..Always on the move…never giving up…no,no, worry
    voilà..bon je vais voir ce que je te poste demain ,ici ,alors !!!comme tu me prètes à moi tes pages…merci Patrick

  17. I beleive…Je crois

    The road to understand….le chemin pour comprendre
    Is to ignore…Est d’ignorer

    Things start to be…Les choses sont…

    When you see what they can’t be…Quand on
    commence à comprendre…Ce qu’elles ne sont pas….

    Need silence, between rock and waves…
    Besoin de silence entre mers et rochers…

    So they can grow in a history..letters…Whispers..
    Ainsi se fait une histoire…des lettres….des chuchotements…

    What is spoken, coming and going…
    Ce qui est dit, écrit, vient et repart…

    Always lives you…To life…to man…To illusions…Toujours vous laisse…à des vies,
    des hommes….des miroirs d’illusions….

    IsaBersée écrit le..30/01/09 (Nuances Cérulèennes)

    Merci …GentMiPat

Laisser un commentaire