le printemps fugace/ tout s’envoler/ pétales.

Dominique Tomasso

Ce que tu détiens la compagnie des hommes, peut être un coeur, peut être encore funeste comme le doigt sur ta main tout ce que me masque là comme feu du destin

toi ce qui tout regarde vers où se pointent tes yeux

là où le temps tout renferme

Sur ce lieu est bleu d’aube sur tes lèvres cause elle aussi de l’ivresse

comment vais-je te toucher de ma flore de ma faune si de mes pinces si de mes plumes si de mes griffes rongées en y paissant à la lune le frou frou flou et fou de ces fougueux désirs si de mes peines je n’ose les faire surgir de la boite au temps  que tu la couvres

là comme se pointe en crue de tes dentelles la pureté de cette eau par ces audaces de sel

j’emmêle de mes miens ces doutes vains j’emmêle d’un même jeu ce fou de moi sur toutes les rives du destin

le printemps fugace

tout s’envoler

pétales.

7 réflexions sur « le printemps fugace/ tout s’envoler/ pétales. »

  1. The leaves seems to fall
    In someone there’s view
    Your roof is tearing you down
    Piching
    Reaching
    Healing
    As fine as sand …In a air of « Ghinzu »
    I read with coffee & cigarette
    As you came along
    Caught in pain
    When the rain come around….

    bioux Isa….jspr que l’anglais tu prends…

    1. J’aime l’anglais, que je parsème parfois dans mes poèmes, je ne le maitrise toutefois pas assez pour écrire des textes en cette langue.

  2. Un texte fougueux … tout comme cette pause … animal sauvage … qui n en a que pour son bien … !!!

    J aime beaucoup tes mots Pant … des mots flous … fous qui semblent sortir de la faune … !!!

    Joyeuses Pâques à toi et les tiens …
    baiser

Répondre à pant Annuler la réponse.