À Gabrielle

Ce que vous aviez construit cette immense maison sur un coeur de cristal toutes  ces particules ce que de peur le néant s’enfuit pour avancer pour plus vite décoller   Je ne sais peur d’ombre tout lacher vous exaltiez mes cendres d’or et de lumière me parant d’une cervelle vous qui en aviez pour deux   Vous étiez l’Art la fée comme elle apparait la Dame qui porte le talent Le rouge ami…

Continuer la lecture

Une ébauche sanguine à colorer de sentiments

D'où ce passé l'autre est mémoire elle s'est laissée ivre continuer par là chacun de mes pas la main dans la courbe J'ai du mal à continuer l'odeur suit mal la découverte et le mensonge la sueur le silence tout encolle la toile Sur le mur la chanson pleine de fleurs de quoi faire plisser tes yeux rieurs D'où ce futur couvrir l'avenir te voir revenir te battre pour un souffle te relever…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License