Sous la dune

 

Sous la lune

comme sous la dune

les monts du mot la merveille

le miel aussi sucre sucre

au feu du vent

le pâle grain qui vient

 

Sous la lune

encore une autre lune se reflète

et là

si j’y pleure je me casserai mon coeur à la porcelaine enneigé

et toi mon baiser amour pourtant

toi dont je tremble

peut être que j’en meurs

si tu fuis la fleur de mes os

que feras tu de la poudre ensuite oui ensuite la poudre

 

Sous la dune

une infortune

une caresse oubliée oublieuse et l’abandon l’abandon

pourquoi dis moi si ce n’est pas

si ce n’est pas

ce que je crois

d’une neige à l’aube j’y tracerai ma peine

elle coulera s’engloutira du fond de mes veines

et voilà

et voilà

 

Sous la dune

sous la dune

et voilà

sous la lune

3 commentaires

  1. Viviane dit

    Un air et variations
    celui ci me touche par ses refrains
    presqu’enfantin
    ses répétitions calines et inquiètes
    posées comme des petits cailloux
    pour se perdre et rejoindre l’aimée

    Merci de la visite, Pant
    la traversée d’un désert sans lune ni dune
    qui se nomme chimiothérapie
    m’éloigne un peu de tout (sourire)

    A bientôt!

  2. Marlou dit

    Toujours calmant un temps chez toi Pant … Tout comme un chant tes mots …!!!

    * si j’y pleure je me casserai mon coeur à la porcelaine enneigé *

    Beau … Tout simplement … !!!
    Bon week-end à toi
    baiser

Laisser un commentaire