écho d’un asthme mélangé.

  http://www.flickr.com/photos/elifkarakoc/1043709755/       Ah que mon ventre te connait Si j'y pensais deux fois j'en mourrais bien demainla douleur la souffrance tout ce qui ne se respire pas tout ce qui se refuse tout ce qui s'ote, se retire en chancelant bas ... À toi le refugetout ce qui te condamne par l'éternel procès toutcela je le connais Oh que trembler est lourd au repas,bientôt tu le sens le trépas,tu le…

Continuer la lecture

La vie doit-elle être une colère ?

On se regarde si peu en fait, on ferme les yeux, on les oublie presque, volontairement, on ferme, on se referme, on s'enferme, tous prisonniers, tous coupables, tous attendant la vie sans vouloir la fréquenter, tous en pleurant une liberté qu'on imagine, on l'a jamais cherché mais on aimerait tant l'avoir trouvé, on s'enferme, et un mien ami disait " y a-t-il une vie avant la mort ?" On est tant mort en…

Continuer la lecture

Luna, Loubnatique

Lune qui efface s'efface dernière de mes lèvres closes fermées ou si la derrière des ouvertures crême sur le drap posé tes baisers sous l'ombre des étoiles des nuits où se découpe la cendre aux visions fermées tu ressors hors la dune marchant marchant nue toute sur le sable tu es le grain tu es où se pose-t-il le regard de dieu, où ? Dans quel état se cache ton regard toi ?…

Continuer la lecture

Et voilà

    http://www.flickr.com/photos/franbe/1286779326/   Et voilàdunesous la luneun éclairle gris ou le bleuun éclat de tes yeuxmais où dieu es tu ?

Continuer la lecture

Sous la dune

  Sous la lune comme sous la dune les monts du mot la merveille le miel aussi sucre sucre au feu du vent le pâle grain qui vient   Sous la lune encore une autre lune se reflète et là si j'y pleure je me casserai mon coeur à la porcelaine enneigé et toi mon baiser amour pourtant toi dont je tremble peut être que j'en meurs si tu fuis la fleur de…

Continuer la lecture

Deux couleurs des océans

    Deux couleurs des océans d'une lune trois mots pour souligner l'instant au creux des vagues qui s'ensommeille qui sans soleil ruine le bruit le mouvement ou enfin le geste bleu ouvert ou vert ou je traîne mes pas encore dessous je passe d'un mot sur un autre chemin j'y croise mes souvenirs à demi effacés deux couleurs des océans des mots dans les vagues où se niche le bruit du vent…

Continuer la lecture

A toutes voiles et sans vapeur

Photographie de Ernesto Timor     Je t’ai vu cuivrée mon amour, seule au monde à toiser, le quart du temps qui se montrait là, et ton sourire derrière le voile, tu te cachais, tu me cherchais, tu m’envoyais des nuances de baisers, des zestes de soupirs, ta bouche masquée derrière le voile, tu paraissais, tu m’envolais, tu reculais, tu soufflais même par moment, et à d’autres faims me voilà pantelant, le désir…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License