Vide

Yves Klein

je ne suis pas seul je suis l’autre l’isolé loin perdu

sa cause une nuit une nuit sans nuire pas plus qu’un jour luit

une nuit un lui

je pleure où se cache le noeud de mon problème

au coeur de mon cerveau tout finit là tout finira las

en décombres désencombrées en lune désolée en amour à peine oeuvré

je ne suis pas seul je suis loin perdu face à une île sans aile qui s’est écrasée sur une plage nue

quelle conséquence d’être un pauvre type sans avenir tout s’enfuit quand on a le regard seul jusqu’au bas de la falaise

et pourtant à quoi tout cela sert quelques mots pour d’autres des fadaises mais mes doigts se mourront sans amour sans rien sans mains sans corps sans…

Laisser un commentaire