Lettre à Amadéo

Rassure-toi P. tes mains sont noires d’encre, mais aucun sang n’y affleure. Tu t’es pris nos cœurs en pleine poire, tu voulais mourir avec moi tout à l’heure, tu voulais pleurer avec moi tout à l’heure, tu ne voulais pas être moi, mais tu voulais souffrir comme moi. Voilà qui est fait, et maintenant ? Heureux ? Mon cher Amadéo, je comprends ta peine, ta souffrance, et si j'ai choisi de raconter ton…

Continuer la lecture

Je me suis demandé

Marc Binniger Je me suis demandé si Dieu n'était pas Mattéo. Si dans ce cœur que l'on a enseveli il n'y avait pas l'étincelle du monde. Car depuis tout est éteint, tout brule mais sans chaleur, Livia danse toute la nuit mais pour qui, pour quoi ? l'invocation à la lune ne ramène personne d'autre que soi, et encore, chaque nuit, chaque danse enlève un peu plus, sa pureté diminue, entachée d'une nuit…

Continuer la lecture

Il faut lui dire

Marc Binniger Il faut lui dire. Je ne crois pas que la danse pourra nous sauver, il faut lui dire que l'espoir ça ne se trouve pas là-haut, l'envie de vivre non plus, ça se retrouve en-bas, ici-bas. Je sais pourtant, moi qui me promène parmi les fleurs, je sais que les parfums s'espacent, que la fleur se fane qu'ensuite les pétales tombent, tout devient las, tout finit en bas, tout repart au…

Continuer la lecture

Là-haut

Source: FlickrLà-haut, si le silence portait, si le silence nous y emportait, si la saveur du vide n'avait plus que le goût du sable. Là-haut, les fumées pas celles des nuages non, pas celles des fumeurs de Havane non, les fumées d'un cœur à cendres majorées, là dans une hypothèse qui se colle la malchance coté couleur et, qui apparaît donc dotée du plus beau noir, du plus noir de la nuit, celle…

Continuer la lecture

Je le savais

                                                 Je le savais une nuit d'avril plongé sans larme dans un cuir satiné regardant sans ruine ma mémoire sur écran s'envoler vers la grande muraille s'entonner d'un vent perlé de nuages                                     Je le savais peu               C'est loin les larmes quand on cherche l'abri des charmes                                          Loin de tout coeur au fond calé du silence Et d'une perle nue le battement du rêve

Continuer la lecture

Nue branche

  Nuit blanche où sur la branche ou sur l'aube passée quand papier se meut dans l'ombre comme un ciseau sur le sel marquant d'un cri le talent d'or ou d'argent qui se pose en parole Nuit branche au panier de papier si je me plie à toi mon désir mon amour mon souvenir Effacé ?               Et Satan prenant le rire entre les espaces où tout se nid sur l'arbre sur les…

Continuer la lecture

Combien…des mots

Combien de coeurs pour quelle cause combien se lèveront avant qu'il cause ou après qu'il ait tué qu'il soit hué qu'il soit hurlé parmi les mots Combien tu parles le matin quand je prends mes mains dans les yeux combien de fois je prends avec mes poings qui donnent plus d'épaisseur à mes mots Combien de coeurs parmi le mien pour s'enterrer dans le jardin des ombres et qui pourra enfin me dire…

Continuer la lecture

Plus

  Lutin   J'veux plus parler j'veux dormir j'veux plus rêver je veux fuir ne plus rien dire juste partir en fumée   J'veux plus rester j'veux plus songer j'veux plus vomir ni même en rire car c'est le pire cette fin d'empire la ruée   sur l'air d'affaire classée de Daho

Continuer la lecture

Je suis né là

Sixio Rolando Cyril Je suis né comme si j'étais un autre comme ma vie s'efface après l'autre je ne suis qu'un ange à moitié habillé je pleure sur les plumes que j'ai perdu et si j'aime j'aime tant Je suis allongé sur un sol carrelé sur la neige une autre fois et là-bas aussi je pleure je suis né et sur l'aube je ne vois qu'une chose tu n'es pas là lalalala la…

Continuer la lecture

Erratum

    Merci à la délicate écrivante  dont l'estaffette "belge" ?  google reader (surement rachetée à bas prix en tonnes de frites) m'a rapporté que mes liens n'étaient pas à jour, mea culpa, la mise à jour de sécurité que j'ai fait il y a peu à encore fait sauter des liens, et des textes d'ailleurs, et ce n'est hélas pas la première fois. J'ai donc remis Monsieur Franck Nicolas dans mes liens, juste…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License