Sincérité

"Vis comme si c'était le dernier jour..." voilà donc ce que je prévois de prendre comme devise, je sais, je sais, c' est pas très nouveau, mais cela semble s' imposer au regard du temps vivant, encore un peu vivant. J'ai réussi à poser les mots, à les dire même, trouver un regard qui serait aimant, acceptant, un regard qui serait pas seulement dans l'amour, mais dans l' être, ce genre d'amour que…

Continuer la lecture

Les Rita Mitsouko

Mon coeur danse mais mon coeur saigne mon coeur funambule ne dormira pas bien il aura mal il a il a tant et de pures pensées pour Catherine Ringer et ses enfants A Dieu Fred, à tout bientôt

Continuer la lecture

Si

Si c'était un oiseau Elle serait un passereau passeur de vue de vie passant de fleur en fleur cousin papillonesque d'un noir naissant Si c'était un coeur Il ne pleuvrait pas à l'intérieur tout brillerait avant les larmes à naître Si c'était une chanson douce Comme celle que ne me chantait pas ma maman En suçant son pouce Me serrant contre elle en m'endormant Una cancion triste de celle que la peur ne…

Continuer la lecture

Un billet pour les nuages

Toutes les portes à franchir celles derrière tous les murs arriver ensuite dans un monde que rien ne ferme blancheur désirable entouré d'un ciel Et si je meurs léger je serai là éléphant-nuage promenant mes trompes pour arroser les quelques fleurs posées sur mes frères plus épais, beaucoup plus épais Alors quand tu arrives posant pied après ailes noires si noires que le chemin de nos blancheurs prend grise mine et que mes…

Continuer la lecture

Mémoires trouvés dans une baignoire/ Stanislaw Lem

« Savez-vous combien de chances il y a, selon le calcul des probabilités, pour qu'une petite masse de matière de l'univers soit entrainée dans le circuit des processus vitaux… Il en existe une sur un quadrillion !… Et maintenant, combien y a-t-il de chances pour qu'un élément fasse partie de ces mêmes processus, non plus en tant qu'aliment, eau ou air, mais sous la forme d'un embryon. Nous pourrons constater que ces chances sont pratiquement…

Continuer la lecture

De même sans image en exprès

tout ce qui livre le mot d'hiver en monticule toi qui t'es avancée tant que tu recules hypothèse déclarée posée en quelques mots à distance est ce toi distante ? Tout ce qui se pose loin de nos regards pauvreté des maux qui se tissent malgré et tout contre eux ou tant contre deux, tant conte d'eux, d'eux de nous de toi qui te voit là près de moi mais un soir en…

Continuer la lecture

Déception ou esprit nuisible

 Courbes sensuelles Légende du matin quand tu pleures tu n'as plus peur de rien les mots qui viennent avant les gestes et le néant le courage qui manque quand tu es en public toucher une épaule en passant Légende d'esprit qui crie bruit et fureur quand dans ta tête comme dans ton coeur ça tonne et que ça fait si mal Alors tu cries quand on te crie c'est humain encore non ?…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License