Débuter, commencer, et par d’autres…

Débuter pour commencer, que diable !

 

Débucher, autre genre d’embuche quand la buche est demandée, souhaitée, désirée, quand le point dubesoin se fait double, que l’astérisque s’oublie, que l’accent s’efface, donc que la virgule disparait suite, et le diable là dedans, brulant, consumant, chaud comme l’enfer, enflammé, enfourné que sais-je encore moi, qui ne me souviens de rien de mes voyages en dessous…

 

Débucher pour déboucher, pour faire ouvrir les bouches, celles d’incendies à venir, comme la votre qui se prend de feu, de passion, qui carnation majestueuse publie des tomes, des épisodes, des suites fantasques, des paragraphes en formes d’ode à l’amour.

 

Débuter pour finir en fait, car c’est dans la fin, dans la terminaison que le mot se fait, se défait, se refait, se conclut sur tes lèvres, dit oui prononcé, c’est finir ou commencer ? c’est devenir ou avoir été ? c’est rire ou pleurer? débuter c’est en finir, de quoi de qui d’où ?

Oui parfois c’est doux, et on va là en finir comme ça, en douceur, car c’est vous, c’est toi, c’est Elle, c’est d’âme. Et ça c’est si doux.
que la meilleure manière de finir, c’est par des baisers. Doux.

 

P.07

ce fut une suite involontaire mais déposée sur le magnifique site de Viviane, et sur ce texte ci

3 pensées sur “Débuter, commencer, et par d’autres…”

  1. Tout simplement … Bien belle suite que celle-ci Pant … !!!

    J ai pris un temps pour passer sur son site … j aime … !!! Dans un de ses textes elle parle de Chicoutimi … c est chez moi ca … qu à quelques pas … donc en pays de connaissance ses mots … !!!

    Souffle doux sur toi …

  2. Oh quelle joie de retrouver ici ce commentaire adorable et puissant
    je ne saurai jamais écrire ainsi et c’est merveilleux
    car
    dans le choc des styles quelque chose nait toujours
    pourvu que le respect y soit
    pourvu que la tendresse y soit pour l’autre si autre mais qui nous ressemble
    souvent je viens et reçois de tout mon être
    peau âme esprit
    et souvent les mots me manquent
    face au talent on est toujours tout petit…

  3. merci

    trop gentil ça Viviane, ce commentaire est né de toi, donc c’est plus un transfert qu’autre chose, si si.

    tu passes me lire régulièrement ? et ça te laisse bouché bée ?
    là tu m’étonnes, car le talent tu l’as bien plus que moi
    et moi chez toi me sens si petit

    bises

    am

Laisser un commentaire