Ma Ligne d’Or

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket
Chris

Cette nuit
qui finit là
elle va être
trop courte de deux jours

Toi ma ligne de vie
délicate
pliée sur le drap mouillé
dédicace
touchée sur une peau teintée

D’or mon oiseau vaincu
dors
les ailes pliées

Toutes nos plumes nous les avons lissées
d’une nuit sur le sable
dansant la sarabande des chansons à lire
avec les doigts les mains
et nos bouches
à l’embouchure et à l’isthme
loin dehors qui s’en pointe là dedans
sacrifiant le divin met dans ce fol mouvement

Tout ce que tu donnes porte à l’ocre les lunes de ton corps
Elles qui sont ailes qui sont pleines
à nos errements
resserrant à tout murmure ce qui vient de notre sang
ce qui se boit se savoure se chante à gorge profonde
mon coeur est un oiseau qui se d’or et d’yeux
si je voulais d’une vie en plus j’en remangerai
plus qu’elle ne croît car elle est si grande qu’elle est vaste comme le sommet
des astres où par foi on se promène
loin si loin que nous on s’approche on s’accole on se tourne au bord du fleuve

Je connais ces heures noires et les porte aux brumes
là j’enserre ses bras d’une lune chocolat
pour y poser mes lèvres ou mes désirs l’un avant l’autre après
libère encore ces paumes que je veux doucher
chaque nuit elle en fait mon malheur quand elle ne cesse de se retourner
la jambe pliée qui me pleure
me crie me croie encore
si je peux je puis je pluie sur ton corps
des ocres nus
par fleurs maintenus

P.07

Powered by ScribeFire.

4 commentaires

  1. Marlou dit

    De mon soir … bien belle lecture ici Pant … !!!

    Des mots qui se devraient d être lu par tant … car tout simplement superbe ce texte … !!!
    Des mots que je connais de toi … avec ce ressenti … J aime … !!!
    Alors quoi dire de plus que … « BEAU »

    Mes couleurs sur ton jour …

  2. cat.... 2 dit

    De la grâce … juste une distinction de plume…

    « Tout ce que tu donnes porte à l’ocre les lunes de ton corps
    Elles qui sont ailes qui sont pleines
    à nos errements
    resserrant à tout murmure ce qui vient de notre sang
    ce qui se boit se savoure se chante à gorge profonde  »

    Encore une lecture qui fait voyager loin très loin dans les ressentis.

    Amitiés

    Cat 2

  3. pant dit

    j’ai tenté de décrire une nuit d’amour sans que cela soit « érotique », rester dans le sensuel, le suggéré, mais ne rien dire de concret, habiller l’image, tenter de trouver une sublimation dans les mots, mais le résultat c’est pas ce que je voulais, j’en avais fait part à Marc au téléphone de mon souhait, là j’ai dérivé, les mots commandent plus souvent qu’on le croie.

  4. Marlou dit

    Alors tout simplement … Sublime dérive que celle-ci Pant … !!!

    Les mots comme tout autres « Arts » ne se commandent pas … !!!

    Ce sont eux qui mènent au ressenti … lorsque bien posés …!!!

    Souffle coloré sur toi …

Laisser un commentaire