Viens

Viens là où l’impensable est jeu avec mots
là où le rêve croise la chair
là où les maux rivages d’une multiple rivière croisent tant de navires qu’ils chantent
là où parler ne fait que fermer les yeux des autres
là où un coeur sait que les cendres, la brume, ça rime aussi avec le désir et l’amour, oui

Viens

Et dans le feu les larmes aussi pour à la fin
en rire ou presque espérer

Comme si tout errait dans un film muet et que l’on soit la presque musique qui avance, le mouvement de la lumière vers les ombres et la chanson des ténèbres vers d’autres coeurs qui sombrent.

P.07

ps: ce texte comme humble suite à celui de Cat
site à suivre de près.

3 commentaires

  1. Marlou dit

    Bien belle suite que celle-ci Pant … !!!

    Retour que j aime …
     » là où un coeur sait que les cendres, la brume, ça rime aussi avec le désir et l’amour, oui …

    Beau jour à toi …

  2. Cat dit

    Viens
    Oui
    Viens
    Tu y verras un arc au ciel croquer les berges de l’envie avec des bleus en bandoulière, avec l’éteint dans ses cheveux.
    Et quand souffrir ta complaisance au son d’un air mélancolie
    Alors que brille tout au dessus l’encre des nuits démaquillées
    Sentira la terre s’ouvrir au creux d’un mot,
    Tu y verras la passion se pendre au cou de l’irascible quand l’heure creuse dans la tombe la naissance de joies mal habillées.
    Et ça remuera ta conception, et ça tuera ta vérité.
    Viens
    Y’a bien plus que des mots sur notre chemin.
    Bien plus d’ancré que de survol.
    Bien plus d’émoi que de moi.
    Là où l’instinct épouse l’incertain
    Là où tes sens sont en équilibre sur le fil de mon souffle
    Y’a bien plus de toi dans nos chansons que d’interdit dans ta raison.
    Et l’insensé te tapera dans le dos
    Et de l’index t’indiquera, l’endroit où l’âme d’un Homme sait que l’absence et la douleur ça rime aussi avec le pardon et la délicatesse… oui
    Viens

Laisser un commentaire