De l’or, des limbes et d’autres couleurs.

 Chris

On aimerait te voir de retour
les nuages trop longs à se marrer le
silence qui se brille les
alentours le
claquement de doigts qui se
tisse de limbes
On aimerait oui voir ta
saveur aux douces traces d’amour
des larmes bleues à décorer les arbres des
sucs féroces coulant de tes
lèvres pour attirer
les dieux

Ne pas se retourner, ne pas retourner, revêtir le chaud manteau d’années de silence mat.
et pleurer
les limbes où se réfugie l’enfance avortée, liquide amniotique
de douce chaleur aqueuse où croissent les tentacules des algues meurtrières.

Les traces d’amour sont des larmes séchées,
fil de bave sur mes joues,
goût gluant, insipide sel,
sale et bleuté comme
les veines qui palpitent sous mes yeux où l’amour n’est plus que
des nuées qui s’amoncellent, et
viennent en crocs acérés gonfler mes lèvres
pour crier la haine des dieux honnis.

On pourrait distinguer au plus près l’angle avant l’espace
ô vide plus proche du néant qu’à

Lors qui oui fruit du bonsoir advienne la nuit
m’emporte vers ra
renaissance du matin
et lorsque la barque du Nil arrive nue à ta porte
l’or oui que le rayon triste parfois mais ici apporte

Et toi mon étoile en chantant très fort la voix elle aussi nue
que toi ouvrant les bras la porte la bouche posant tout contre moi le collier de tes baisers comme des fleurs
de vanille
audace oui de toi je veux prendre le parfum
ose me laisser toi comme gage à l’amour qui n’est
encore ou
plus

 Pascale et Pant

6 commentaires

  1. Cat2 dit

    Tout y est …. L’or .. les limbes et les couleurs …
    ( Entre nous, je suis vraiment sous le charme du coup de pinceau et de l’âme de Chris …)
    Quant à votre duo … significatif de ce qu’est le partage dans l’uni-vers de l’art poétique …
    Un pur régal que de vous imaginer le composer et vous découvrir l’offrir.
    Merci pour ce partage.

    Amitiés poétiques

    Cat … 2

Laisser un commentaire