À flots

Comme une ballade ma prisonnière
elle s’enfuit dans les flots d’air
de mon sang où tout se calme
le feu et pas la flamme

Des silences où du cri se mêlant
l’urgence celle de courir âpre et l’instant
toi qui supporte un masque liant
le pouvoir de cacher ton regard à
celui de briser ton sourire là

Tout de cette beauté
se lie là
dans un coin du jardin du lilas
au pied

Powered by ScribeFire.

Laisser un commentaire