Mois  juillet 2007

Je m’approche haie de tes départs franchir là comme s’affranchir d’un au-delà deux grains de sable étirés de mes soupirs gomme ensuite toute flamme de mon regard p.07

Fol

Si fol est le mouvement de ma nuit dans une sirène qui en surgit oui là pleine nuit à moi qui en suis est devenu pure suie Alors si fol que tu causes à mon corps des or- ages ou…

d’Ailes

Il n’est pas d’autre rive que celle où s’alignent mes ailes criera-t-il plus fort s’il est un ange ô fruit des délices octave du merveilleux Tout s’allonge entre deux et se retournant plonge au feu du nombril l’homme se fait…

Sérénité

Marlen Guérin Tout commence là sur la route même ciel est bordé d’arbres et du rouge sang vers le sombre charbon qui se rêve encore au futur tout ce silence quand je vois ton cœur qui remonte vers la lumière…

K

Un vent aux mille lieues de K au beau milieu dune et désert Tartare c’est le sec sans dec’ Rouge Russie quoique parfois tu en dises la Rousse rugit dans ses envies de gourmandises oui quoi qu’on en dise P.07

Et si moi

Et si je suis moi le chemin dans tes impatiences oui si je les suis pour en ressentir tous les parfums en voir les couleurs ignorer en un mot toutes ces douleurs Et si moi qui entend je n’arrive plus…

Petites bouchées

tu avais tu il avait toi des lunes dans dunes mais quelques grains de lumières à la place de toute poussière *** L’eau si forte qu’elle a un parfum qui loin d’être grave se pointe en délices qui de ta…

Badaboum

Dans tes badaboum de l’effroi et j’en meurs dans tes écarts mon coeur peine à voir c’est la pleine lune encore un désir trop noir ça grille mal ça tremble ton coeur tes badaboum me font froid. P.07

Eau claire

Eau claire beau nom pour un parfum un peu liquide mais tendre chemin s’il ruisselle sur ta peau jusqu’à demain Eau claire rime aussi avec désir qu’il attise avant de le rafraîchir eau claire boisson d’un rêve à ne jamais…

Laissons là

Laissons là cette nuit nos paupières aux nombreux décombres lassons là cette nuit que nous nous réveillons sans faim Ô toi le ciel d’où je m’envole si je me renverse tu me retournes si je tombes encore tu me reprends…