Tout reste

Tout reste à l’eau, vive dans ton ventre, si vive et à vie, et tout est finie dans une eau rude et éternellement froide

Tout reste à l’eau et rien ne peut plus se boire, rien ne sera bu de tes seins ta vie pour moi, ou de l’eau pure comme don

Tout reste de moi en bloc sans amour, un bloc souvenir plaintes et sentiments gelés s’il en naissait encore quel serait l’aune du jugement ?

Tout reste en moi rien ne sort plus j’aurai tant aimé pouvoir te dire maman j’aurai tant pressé mon coeur ou mon corps contre toi pour toi pour un baiser j’aurai tant

Tout reste en gel infactuel ni vie ni mort tout arrêté oui je le nie cet effet d’étouffement je le refuse comme tu m’a nié tout droit sans raison et je ne parle pas de devoir mais de désir , et même si j’ose, d’amour

Tout reste de moi rien ne se passe même dans chaque déménagement je suis là semblable rappel que le non a aussi une vie enfin une vie avant

Tout reste de moi sauf le deuil oui où est mon deuil mon départ même si j’étais si peu arrivé même si

Tout reste de moi et je sais que je ne suis pas seul non pas seul mais

Tout reste de moi pourtant il est vrai une chose de moi pour l’éternité qu’il me reste :

Je t’aime maman…

P.06


lié fortement à l’affaire Courjault…

2 pensées sur “Tout reste”

  1. Merci Cat, pas le sujet où je suis le plus à l’aise, mais cette affaire m’a apporté plus que des larmes et je me suis senti un rien obligé, ça devait ressortir de moi.

Laisser un commentaire