Hiver 2

La ville c'est ce qui se déhanche ce qui s'en va vers la droite et comme cela bascule c'est la distance qui fait surgir ta chance et encore là haut ça brûle et ça se tente quand les murs montent il y a du bleu dans nos mémoires laisse les donc se vider après quelques tentatives nos coeurs se seront pleins il a une allure littéraire et pourtant c'est lent le matin quand…

Continuer la lecture

Hiver

L'hiver tu ne fermeras plus les yeux non tu ne seras que frimas et nous prendrons du temps à sauver le chemin et ses quelques mots pour nous deux l'hiver nous irons dans un soleil se couchant et hautes les mille nuits aux sons des tambourins, et pourquoi cette envie de valser de s'envoyer tout dansant des mots comme dans une petite maison vide qui se voudrait ville et s'enchanterait fort Bragg et…

Continuer la lecture

Mélancholia

Søren Kierkegaard Emphatiquement dans La Maladie mortelle mais également dans Crainte et tremblement, Kierkegaard expose que les humains sont composés de trois parties : le fini, l'infini, et la relation entre les deux. Les finis (les sens, le corps, la connaissance) et les infinis (le paradoxe et la capacité à croire) existent toujours dans un état de tension. Cette tension, consciente de son existence, est l'individu. Lorsque l'individu est perdu, insensible ou exubérant,…

Continuer la lecture

Delphes

Tu avais ouvert la porte presque Égaillée nous nous sommes égarés près de Philadelphie Même si sans promesses nous nous serions aimés à Delphes sans garantie il est vrai mais que de promesses tu n'as pas su tenir Pourras tu me dire ce qui brûle entre nous moi j'y vois tes propres mots tu parlais de sagesse peut être par politesse tu parlais de nos jeunesses il y a deux mille ans peut…

Continuer la lecture

Au nord

Je regarde encore tes yeux mon rêve si ton ventre naît de mes soupirs le regard troublé je vis ce soir encore un beau jour nos baisers trop lourds encore oui encore d'eux Je souhaite en toi trouver ma vie avec au nord nos corps fresques alanguis jeu rêve et ce soleil qui là flamboie rive au sol nos chairs nos envies nos larmes nos pas vers l'infini oui encore mes pas sur…

Continuer la lecture

Sous venir

Quelques jours et se souvenir quelques jours et se soutenir l'enfant qui n'a fait que s'enfouir dans les limbes comme duels dans les livres à travers l'espace et les lueurs de mille pages dans les lueurs l'enfant apparaissait parfois dans quel espace oui dans quel espace se nicher ou se perdre ainsi la mémoire que l'on place que l'on déplace que l'on pose où dépose et quand donc tombe au fond d'un trou…

Continuer la lecture

Mue

Elle est mue non qu'elle soit émue émue d'être nue ou nue d'être émue du soir au matin et de l'espoir qu'elle se perd en chemin lorsque de ses doigts oui comme elle le dit elle se doit elle oui donc comme elle le doit elle le dit et porte ses doigts à la bouche mal aussi mal qu'elle se fait en suite ou encore en fait mais pas dans le même sens…

Continuer la lecture

Tycho ter

Et si on marchait, lui dit elle en inclinant la tête Oui quelques tours de l'enceinte, avec toi et pour toi Papel lui prit la main, serrant entre ses fins doigts les siens longs et plus nombreux Opium comme il est fumée ce temps qui nous enlève Nos mots comme du sable, on marche, et il est si fin, pourtant parfois il est ainsi : tambour. Qui sont ces gens autour de notre…

Continuer la lecture

Tomber

Tomber d'une fleur automne même pour toi c'est tomber d'une peur de l'homme ici la sainte croix Pleurer d'auteur en somme même pour moi c'est pleurer une douleur qu'on gomme là ainsi le saignement c'est toi Brûler c't'ivresse qui bourdonne mes mains au plein coeur lourdes mes tempes tenants² comme maintenant mes dégoûts du temple Tomber d'une fleur tristesse ma fée qui se blesse se retient à peine aux rideaux si tu ris…

Continuer la lecture

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger

Fermer le menu
Creative Commons License