Debout

Debout
Sur une fleur immobile
Tes poings fermés sur l’aube ou la lumière
Tu regardes
Cette plume s’envoler loin

Comme on dresse un mot sur le chemin
Pour un mur
Un murmure s’en va soudain
Et parfois il traverse ma main

Tu me fée de glace comme un coeur en fusion
C’est un reste de place qui provient de cette fission
Étrangère
Au reste du monde mais pas à cette trace de nous
Qui brûle tout au fond
Avant de tout étouffer
Dans l’ombre d’un certain
Nombre de baisers

P. 06

Un commentaire

Laisser un commentaire