J’ai des désirs cachés, secrets pour moi-même, puisque je m’en découvre constamment, je pense que les désirs secrets représentent le véritable devenir, et encore la véritable culture spirituelle qui ne peut être autre que celle des désirs. Aucun désir n’est coupable, il y a faute uniquement dans leur refoulement – tous mes désirs sont ( en faisant usage de la terminologie courante) vils, infâmes, crapuleux, etc (…) Je n’ai pas de désirs appelés élevés. Les désirs que je considère les plus nobles sont ceux que je considère comme les plus humains, c’est-à-dire les plus pervers (…) Eveiller le plus grand nombre de désirs, fortifier le principe du plaisir (l’aspiration la plus légitime de l’homme) contre le principe de la réalité. La conséquence des mauvaises méthodes est le contraire de cela, renforcer le principe de la réalité contre le principe du plaisir, conséquence: dégradation morale.

Salvador DALI

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Creative Commons License