Ses yeux

Dans ces yeux
que je t’embrasse
comme je t’enlace
et les mots bleus jamais ne
s’effacent

et pour moi
sourire n’est une fois
non ce n’est pas me perdre sans toi
juste encore toi
mais les yeux bleus d’ardoise sur un toit
et des étoles de ce même vison que je lisse de mes doigts

Dansez yeux
que je t’embrasse
comme je temps lasse
et les maux bleus jamais noeuds
se lacent
et ses faces

et pour moi
mourir n’est pas une loi
non ce n’est que perdre le souffle encore une fois
juste une fois
alors je souris fort quand tu me parles de foi
agitant la laine beige comme on fait une croix

je sais que ton coeur est le mien
encore essieu ce bel axe pour vivre bien
agite aussi tous les remous du rêve j’aime quand tu me reviens

Dans ces yeux
que je t’embrasse
comme je t’enlace
et les mots bleus jamais ne
s’effacent

Dansez yeux
que je t’embrasse
comme je temps lasse
et les maux bleus jamais noeuds
se lacent
et ses faces

Pant 2005

Laisser un commentaire