NOIR DESIR- SI RIEN NE BOUGE

j’t’écris toujours

quand la menace

du fond de la cour

grimpe et me glace

regarde là-bas

du bout de mon doigt

si rien ne bouge

le ciel devient rouge

est-ce que je t’ai dis

l’histoire de cet homme

qui voulut tout

des femmes, de l’opium.

moralité

il est mort alité

tout passe, tout casse

le joint, le cul lasse

j’te dis encore

que l’hiver est mort

ralonge tes tresses

planque tes fesses

quand les amoureux

s’ramassent a la pelle

toutes les feuilles mortes

se marrent entre elles

et

il y’a des chances que rien n’bouge

il y’a des chances que rien n’bouge

où elle va cet ombre ?

se perdre au loin

sûr qu’un grand nombre

n’y verra rien

mon petit feu

j’t’embrasse sur les yeux

je quitte l’enveloppe

j’t’aime plus qu’un peu

et il y’a des chances que rien

n’bouge

il y’a des chances que rien n’bouge

des chances que rien n’bouge

Laisser un commentaire