L’été

l’été c’est fait pour mourir
s’évaporer dans les airs de ‘aimez-vous’
sur le sable, ou en dessous
dans les enfers et parmi nous
encore

et si l’été c’était l’enfer
le feu des âmes qui brûlent les corps
des histoires folles qui prennent nos corps
et la folie qui s’évapore
dans les regards d’Alex
comme sous les rails d’un train qui passe
un mouvement des lèvres
une cigarette, un instant de fumée, un nuage
un baiser
et l’oubli de l’été qui brûle encore et encore
petit à petit les ombres qui font dans nos coeurs
de petits tas de cendres
de si petits tas de cendres
mais qui brûlent encore la mémoire
comment font ils donc ?
si ce n’était que l’été…

P.2005

http://angeline.canalblog.com/archives/2005/07/31/691942.html

2 pensées sur “L’été”

Laisser un commentaire