Saez-Comme une ombre

voilà qui colle à mon humeur, faire grincer les coeurs rouillés.
.P

Comme une ombre.

Je serai l’accident
Sur le bord de ta route
La larme du poison.
Caché entre les gouttes
Le joueur de pipeau
Fait danser les serpents

Je serai le napalm
Qui s’accroche à la peau,
Tourne autour de ton âme
C’est moi le torero !
Qui remue dans la plaie,
Je serai le couteau.

Rien ne sert de t’enfuir,
Je te rattraperai,
Même en haut de ton empire
Nous viendrons te chercher

Je serai le virus
Va dans le computer
De la foire au pognon,
Je serai le crackeur
Comme une pourriture
Qui ne s’arrête pas
Au royaume du sombre
De la thune et des rats
Je serai comme une ombre
A chacun de tes pas
Comme une maladie
Qui frappe et qui s’en va.

Tu peux faire ta prière
J’ai fini de jouer
Viens voir dans le désert
Aux mirages éclatés.
Pour le mal
Pour le mal

Le clean et puis le sale,
Le tendre et puis le mal
Qui ne s’arrête pas.
Je serai avec toi ;
La clef et puis la chaîne
Sous le chant des sirènes,
A chacun de tes pas
Je serai avec toi
Le beau et la laideur,

Le sang et puis le coeur
Qui ne s’arrête pas.
Je serai avec toi,
Soleil noir d’orage,
De sagesse est la rage,
A chacun de tes pas
Je serai avec toi
Pour le mal
Que tu m’as fait ;
Pour le mal
Que je te ferai…

5 pensées sur “Saez-Comme une ombre”

  1. ou plutôt ki ka un coeur de fort méchante humeur , de déchaîné , comme une tempête aux abords des côtes ? Avec étonnement ceux des côtes voient venir la tempête Avec une rage trempée de sueur et de larmes ceux des tempêtes et des grands fonds s’approchent des côtes .

Laisser un commentaire