Les Valentins—on le sait

On le sait, on aurait dû se méfier et se faire à l’idée
Que rien n’est toujours pour la vie…
Toi je sais, pour me voir tout foutre en l’air, tu t’es organisé,
Oh mais quel humour je t’envie.

Tu le sais, j’ai voulu me déserter, me vider, me casser,
Arracher mon coeur pour te nuire…
Mais je sais, au fond, si l’on est sérieux, on sait qu’on le sait peu,
Tout est discussion inutile.

J’ai vu le pire, dans ton meilleur,
Autant se dire:
C’était une bonne guerre, une mauvaise paix,
Une saison en enfer, on aurait pu y rester,
Et c’est la solitude, une folle alliée,
Celle crainte par l’habitude, qui me regarde venir tout simplement…
Tout grandit et se change en souvenir.

On le sait, on connait si bien ce mal, ce penchant qui entraîne
Entre l’amour et la haine…
Mais je sais, je sais, je sais car j’ai appris par coeur
Que chaque larme est la promesse d’une arme meilleure:

Est-ce de bonne guerre ou d’mauvaise paix,
D’vouloir brandir sa colère, si la poitrine est visée?
Et si cette habitude est folle à liée,
L’amour fait passer le temps, le temps fait passer l’amour tout simplement…

J’ai vécu une saison en enfer.

(Les Valentins)

4 pensées sur “Les Valentins—on le sait”

  1. je l’avais initialement posté en novembre 2004. et ce jour je me le suis réécouté. une claque manifeste de mes humeurs. donc je remonte ce post.
    Et je vous conseille de les écouter un peu les Valentins.

  2. « L’amour vers la mort ne fut que passage

    Passe -TEMPS terrible

    Qu’on oublie  »

    Parce que, Pant , un texte qui remonte du fond , arrache , dans le courant qu’il provoque , d’autres textes, qui viennent flotter avec lui . Et la dérive prend un autre sens

    une Valentine

  3. la dérive, s’arrache d’une rive vers un océan et un espoir d’autre rive.
    alors transition anormale des peurs du coeur des souffrances. et amplification.

    un Valentin.

  4. Au passage ce groupe je l’aime beaucoup ego ego fut l’album découverte pour moi des valentins, et bien entendu avec on le sait…

    Puis venue de juke-box et cette superbe chanson Etretat, j’e t’écris, et tant d’autre mon album préférer en fait

Laisser un commentaire