Pant vu par Vynil05–2ème volée

Une reprise.
sur mes chaussettes ?

Non,non, quelques précisions, genre analyse deuxième niveau.
Anna Lise ? je ne sais ce qu’elle en dirait. Mais allons.

« Les amies ?
Idem, et en plus, l’effort de se maintenir en vie, sans trop d’envies. »

Alors vous pouvez en dire plus ?
demandez moi d’abord à propos de l’amour, de l’amitié aussi.

Bien. L’amour ?
un fantôme, un concept que l’on croit comprendre, pour qu’il s’efface, dans un nuée féconde ou infertile. Pour faire clair, je parle sans arret d’amour, mais je ne sais pas ce que c’est, et je ne sais pas ce que c’est qu’aimer. Et je cherche sans cesse.

Ah. Et l’amitié alors ?
ça découle de fait de ma réponse ci-dessus non ?

Vous n’aimez pas ?
si surement, mais comment savoir si c’est vraiment de l’amour, y pas une formule prédéterminée qui te donne la réponse, un amourmètre.

En général on se base sur notre enfance.
justement, si le fond de mon problème était là, ça vous est jamais venu à l’esprit ? vous voyez une image paternelle ou maternelle dans mes textes ?

Maintenant que vous le dites.
tu parles d’un interviewer… va falloir que j’écrive vos questions bientôt.

Donc l’enfance ?
isolée. mais pas isolante malheureusement. Pour résumer en une formule simple: les cris sont des crocs pour une âme sensible. Vous rajoutez à cela une précocité certaine. Et voilà le clash thermonucléaire. nucléaire dans le sens de famille.

Je crois que l’on va arrêter là dessus cette fois ci, c’est assez fort.
ça résonne sans cesse dans l’éternité de ma carcasse, oui.

Vynil05 deuxième passage avec le poète webmestre pant. 11/01/2005.

Un commentaire

Laisser un commentaire