un beau soir de billet.

extrait du superbe post « les bouteilles à l’amer » de Marie

« C’était un jour de juillet le bleu du ciel et l’absence de nuage c’était de saison, rien d’extraordinaire à ce que ça sente l’air marin à plein nez et quoi de plus naturel quand on marche au bord de l’eau que les embruns salés de la mer se laissent transporter par le moindre souffle de vent, même le plus doux. Lui l’avait trouvé jolie, un tantinet hystéro mais son diagnostic n’était pas définitif, on ne pouvait pas étiqueter quelqu’un dès le premier rendez-vous, il était bien placé pour le savoir. Il l’avait donc trouvé jolie et peu importe son profil psychologique, son esprit dérangé, elle était baisable et toute prête à se laisser prendre. »

et mon délire textuel :

C’était un soir de billet textuel en absence de courage, j’ai regardé ce nuage, et cette brise lointaine apportait sur ses yeux de sel, un air marin, salé aux embruns. C’était un billet brun sensuel, qui me porta à sa rencontre. Elle n’était pas spécialement belle, non. Elle était spatialement jolie. c’est à dire que sa beauté éclectique remplissait d’un rivage électrique tout l’espace qu’elle occupait. Et c’est dans cette nuit textuelle qui vient, bordée d’un billet rouge, que le désir naquit, qu’il prit corps, qu’il se donna à prendre, et à tout, bien considéré. C’était un soir de billet bleu pareil que mon coeur avait déjà explosé, et que les quelques morceaux ruisselants étaient partis explorer quelques sourires.
C’était un billet de sel où j’ai laissé quelques baisers, pour elle.

P.

2 réflexions sur « un beau soir de billet. »

  1. Pant

    je sors de mon silence pour te souhaiter à mon tour mes voeux pour cette année nouvelle. Je ne t’oublie pas, je continue de promener mon oeil sur toi via tes mots.
    Je suis heureuse de ce remix, merveilleusement composé, et j’espère qu’il y en aura encore bien d’autres. Tant que tu voudras!
    je t’embrasse

Laisser un commentaire