Norma

http://www.thelatemarilynmonroe.com/photographes/shaw.htm

Norma Jean et les lits en colonnes
Norma et le sang qui se glace
Au bord de la rivière
Sans retour

Norma Jean et sa Stude Baker
Collée sur le cuir
L’ombre de la soie
Gantée comme une Dame oiselle
Norma Jean délicate
Mourant isolée dans l’ombre d’un lit
Que les grands, ou un Grand a laissé grandir
Alors je ne sais
Pas plus Niagara
C’est la chute

Et mieux vaux encore sept ans de réflexions
Pour lever les limitations du langage
Il n’est pas de mots assez bons pour cueillir
Le bouquet de roses
Qu’elle a mérité
Il n’y a pas assez de sang dans nos veines
Pour nourrir les épines de sa vie et de ses passions.

Dont acte
de fin.

P.

Laisser un commentaire