Non jeu

Non je n’ai pas changé
Des rumeurs de mon passé
Me restent que de vagues images
Brumeuses infantes
Rugueuses combattantes

Non je n’ai pas pleuré
Ce soir seul je me suis couché
Un jour ou l’autre faut payer
Ou se pardonner
Mais je ne le ferai jamais
Car j’ai plus de passé
Comment pourrai je donc bien faire ?

Non je n’ai pas désiré
Cette vie isolée dans l’infini
Un seigneur un prince ?
J’aimerai mieux me reposer
Trouver enfin
La rime vers le mot paradis

Oui c’est vrai je te souris
Ma belle Rose de fumée
Car de mon cœur la lune m’a saigné
Pour te faire renaître à mes cotés.

Pant 2004-12-03

1 réflexion sur « Non jeu »

  1. J’espère… non, je suis certaine qu’entre le moment ou tu as écrits ces mots, et maintenant où je poste les miens, ton ame est plus sereine et que du paradis tu as presque trouvé la rime.

    Bises gentil poète

Laisser un commentaire