Pen-cil en trainée

J’ai le décalage en retard
Encore une histoire trop tard
Y retrouver une goutte d’espoir
Je sais que c’est ton rêve d’un beau soir
De mai.

Bad dream for the reason why
Et les étincelles sur mes doigts
Qui rugissent presque d’effroi
As alike wind in the sky

Les trois colonnes en succès
Miracle de l’éternité en sachet
J’ai refermé les yeux une fois de trop
Le feu qui prend mes pupilles
Les flammes qui gagne ma pupille
Mon cœur est ma défaite
Là cette fois c’est le néant qui fait la fête

Se retrouver partagé
En mille feuilles par moitié
Seul en mirage comme un ange brûlé

J’essuie encore une larme sur mes doigts
Si tu veux savoir
J’avais si peur que mon sang reprend dans la glace
Si tu veux savoir
Ma nuit fut sauvage, et sans histoire
Juste mauvaise en désespoir

J’ai ressenti vive voix le feu en mépris
Et les flots qui rugissaient au bout du fil
Mille et moins encore de moi en émoi sur le palefroi
Ma chair compagne de ton cœur
Mon cœur en souffrance comme dahlia
Noir comme l’espoir cette nuit là

Mobilisant encore et encore
Les vagues courants de lumière
Posés au creux de mon cœur
J’ai provoqué la crue comme on lance la criée
Ondes enfin maîtrisées de mon amour pour te tranquilliser.

Pourquoi en fait moi sais je aimer ?
Des fois je ris d’en ressentir l’effroi.
Tout ce que je suis ne sert à rien
Comme le vent captif dans un mausolée
Comme le temps dans le sablier enfermé.

Tout ce que je fais c’est créer de la peine
Et là je ne peux qu’en pleurer.
Et je sais que cette nuit encore je recommencerai…

Pant 2004-11-24

Laisser un commentaire