Argance

Ignames en troupeau
Caresse ô marteau
L’ombre de mon cœur
Et son errance de flambeur

Chasse au fond des lois
L’amour comme une proie
Armé de baisers humides
Faire fi de ces tristes ides

Il y a ailleurs d’autres jours
Et de meilleures garanties
L’ombre y brille sans souci
Lumière interne aussi l’amour

Une seule rime
Pour guérir l’abyme
Fugace réalité coming
Let the love just arriving

Sourire qui guide en souvenance
Une altérité comme errance
Qui trouve le juste repos
Autour d’une âme déposée en dépôt

Pant 2004 11 20

Laisser un commentaire