Un peu de toi qui flotte dans l’air

Pant :

Je marche et le sol s’approche de mes doigts
Je tombe et le vent se moque de moi
Je tombe et le silence se fait tout autour

Une lumière au fond de tes yeux qui s’anime
Un soleil au coin de ma chambre pour une étincelle
Comme un peu de toi qui flotte dans l’air

Mausolée factice et délivrance
Fermer enfin le cercueil laisser libre l’air

Atome errant comme brisé au-dedans
L’amour est un joyeux tourment
Mon sang bout je me baigne dedans
Rêve qui empire, songe de vampire
Bataille funeste Iéna ou Ulm ou encore à faire
Triste affaire cigarettes
Contrebande pilotes naufragés
Enfants laissés tombés du ciel
Chutant en pluie délicate
Les têtes comme soumises
Et les sourires éclatants
« On arrive, on arrive, laissez le matelas derrière tous les ennuis,
Fermez les jalousies » disent-ils

Un soleil au coin de ma chambre pour une étincelle
Comme un peu de toi qui flotte dans l’air
Les cicatrices sur cette terre de nuit
Calendrier céleste aux belles endormies
Kawabata ivresse thé brésil odeur sensuelle
Rides au coin des yeux quand tu as le malheur de les fermer
Bleus ou verts noisette subtiles aux coins de gris
Jaloux de trop de choses pour ne pas revenir
Pas envie de partir
Parfum de toi, tes odeurs après soirée, tes ivresses renversées
Du calice de la beauté, situé aux horizons de la nuit
Comme un peu de toi qui flotte dans l’air.

Pant 2004-09-07

Nala :

Une odeur, une pensée, j’entre en notre sphère
Suffisant pour m’évader, apaiser mes colères
Mais pas assez pour me combler, me satisfaire
Comme un peu de toi qui flotte dans l’air

je t’aime d’imaginaire …

La bulle éclate, retour à la réalité amère
Cruel manque, besoin de m’envoyer en l’air
Me reste une vague impression d’éphémère
Comme un peu de toi qui flotte dans l’air

mon amour extraordinaire

L.D. 2004

6 réflexions sur « Un peu de toi qui flotte dans l’air »

  1. que dire, quels mots pourrais-je trouver face aux tiens ?

    simplement cette envie de te dire : continue, n’arrête jamais d’écrire, gentil poète, de nous séduire par ta plume, tes mots semblent lumière même quand ils parlent de ténèbres, tes mots semblent limpides même quand je ne suis pas sure de les comprendre parfaitement 🙂

    alors, un seul mot : Encore ! en solo magnifiques, en duo’s sublimes, mais please encore et toujours je voudrais pouvoir lire les écrits de Pant 🙂

    bises

  2. Clap! clap! Pat…bah Pat rien à dire, c’est Pat…;o) Nala, ce fut court mais comment tu as fait mentir le dicton, tu sais « plus c’est long… » Quelques lignes percutantes suffisent parfois.

    Chris

Laisser un commentaire