Accident

Hasard est un accident
Un hommage au même moment
Une cadence pour une danse sur un instant
Nommage d’une rivière où il n’y a pas d’argent

Lampe éclatante et le monde noir et blanc
Morne cité où commence le rite turban
Ton corps nu teinté des marécages et de l’odeur de l’enfant

La montagne magique messe basse aux lenteurs imaginaires
Parle plus fort que la tempête et que le vorace shai hulud le ver
Mon cœur disparaît dans les rives de ce songe
D’un coté l’enfer à vivre et de l’autre le coté qui la vie ronge.

Pant 2004 09 11

Laisser un commentaire