Ann Liz 2

So vei viver no samba
c’est toi l’hiver
c’est toi ma nuit
dressée là comme une rose
le voile t’enchaine
comme l’ombre colle la lumière au sol
So vei viver no samba
et le sang sur la frange
qui gomme le ciel
et donne saveur à ces tétons
dardés sur ces monts
qu’aiment mes lèvres
à la passion
prise sans gène toute émotion
brise à peine ma raison
et fait fi de toutes mes raideurs articulaires
avec toi s’envoler vers les autres mystères
est ma plus belle cession
tous mes x-amens tout les cycle-hymen
je les passerai sans tarder
pour encore recroiser ton regard

Pant.2004

2 pensées sur “Ann Liz 2”

  1. ..il y a cette mollesse extraordinairement sensuelle dans ses seins, quelque chose de tres « femme »; c’est le genre de femme qui me fait saliver même si je ne suis adepte de Sapho…

  2. jour vous

    je replie ce triptyque joliment partagé sur une intimité que j’ai crue mienne quelques minutes…je replie ce triptyque sur la moue boudeuse d’ann lyz…
    merveilleux instants que l’on voudrait presque avoir volés!
    biz bye vous

Laisser un commentaire