Ann Liz 1

ta main posée
comme unique voile
sixteen
corolle obscure
tu voiles mes rêves
de tant de façons
sixteen
et ce baiser sur tes lèvres
presque prêt à m’atteindre
ose, je t’en prie, le lancer
sixteen
tu restes conquérante
regard si froid
mais mon armure est si rouillée
que mon vit l’a déchirée
sixteen
je vais tomber
sur toi m’étaler
couvrir de mon haleine de mes baisers
cette main d’abord
ensuite tout oter
et venir tout prendre moi même
pour te le redonner.

Pant.2004

2 réflexions sur « Ann Liz 1 »

Laisser un commentaire