Doigts

mes doigst mouillés
se sont posés
sur toi et en toi
ne bouge pas

mes doigts mouillés
se sont aimés
comme des caresses sur toi
en toi aussi je pleure
juste après

juste après
vivre mes doigts mouillés
lisser la courbe de tes seins
mes doigts mouillés
lisser la courbe de tes lèvres
entrouvertes tes dents les mordiller
ne pas savoir
ne pas vouloir

ce qu’est la vie
que je vis
que j’oublie

mes doigts mouillés
de ta sève
portés à mes lèvres
et m’abreuver
de tes sourires toi mon aimée
j’en ai rêvé
nous nous sommes là
nous on sourie
nous on oublie
toute la nuit
nous sommes la nuit
nous sommes la peur qui nous unit
nous le sommes le coeur qui nous ennuie

juste à fermer les yeux
mes doigts mouillés laisser parler
ton corps veut vivre
vivre
vivre
encore plus fort

Pant 2004

(hommage à Marylin d’indochine)

Un commentaire

Laisser un commentaire