This is the time

soif
soif
partir loin
au regard de mes besoins
s’enfuir demain

pleurer le sable
l’ivresse notable
mon corps instable
mon coeur inhabitable

au revoir charmant sourire
les lendemains arrivent
les soupirs essaient de me faire hurler
mais
j’ai enfin le coeur qui bat
les mains qui sonnent contre mes tempes
il etait
il etait temps

fleur bancale tige trop large
crois tu que mes pas courrent aussi loin ?
crois tu que les autres comprennent mes désirs ?
no one knows your eyes

qui connait ce qu’il y a au fond de tes yeux ?
un doux souvenir une triste mine ?
una caressa di amor ?

et encore rester solitaire
alors que libre et solidaire
les enfants courrent au levant
les jardins du soir sont encore ouverts
rien ne brille tout est trop sourd…

Pant 2004.2.25.23.03

Laisser un commentaire