Subit

Ces paroles qui ont le mensonge
Etoile si blême d’une arrivée finale
Acidulée par les larmes d’un vieux ciel

J’ai un si beau cœur qu’il flambe
Hors saison pareil au fleuve qui baigne
Or d’atteinte il n’est que guerre
Qui souligne mes fausses pensées

La pesée des armes complètes
Et l’ivresse d’un jeune homme
Tout n’est qu’obscur au sein de mes veines

Raison ne rime qu’avec déraison
Et changement de style en face
Traverser les rues m’efface

pant.2003

Laisser un commentaire