Rose de chair

Rose ultime
promene moi au hasard
cueillir les roses de ta chair

il est difficile d’etre soi
meme quand le silence nous entraine
les matins se voilent la face

Rose ultime
hey
je t’aime comme une orange
pleine de jus
incertaine et soumise

tel un pétale trésor
comme prisonnier de ton corps
je reste là comme encorcelé
devenant linge de soie ruisselant

Rose ultime
prends moi par surprise
et fais moi l’honneur de ce tease
incertain et soumis

rose de chair
incarnat
et si pleine de lumière
grossissant de plaisir
comme hurlant dans ce sang

prenant corps d’une tendresse
qui accueillera mes caresses

un morceau de beton pesant sur ma paume
m’empeche de tendre cette main
me reste juste quelques doigts
pour taper ces mots pleins d’abricotine

rose de chair
incertaine
la laine ecarte la soie
et la soumise en toi
se fait si belle
le plaisir est un guide
et le corps un habitat si lucide.

Pant.2004.3.3

Laisser un commentaire