Que des larmes

Je n’ai que des larmes sur mes doigts mouillés
Qui tombent de charme dans ton décolleté
Je n’ai que des larmes
Je n’ai que des larmes

Parmi vous je ne suis jamais
Qu’un ange bien niais
Qui brille sans briller
Je n’ai plus d’ailes je les ai brûlées

Sur ton sein mouillé un souffle de soie
Que couvre à peine l’ombre de mes doigts
Ton mont de Vénus me rendra heureux
Si tes lèvres closes accèdent à mes vœux

Je n’ai que des larmes sur mes doigts mouillés
Qui tombent de charme dans ton décolleté
Je n’ai que des larmes
Je n’ai que des larmes

Car vois tu ma Dame si j’ai tant pleuré
Et que je me retrouve à tes pieds
C’est que je supporte plus ces voleurs
Qui me prennent tes doux baisers

Je veux pouvoir t’aimer sans jamais cesser
Des heures à brûler dans les ombres de ton lit
Chevaucher les ondes bruissantes de nos sangs
Et ne finir que par des cris de plaisir hurlants.

Sur ton sein mouillé un souffle de soie
Que couvre à peine l’ombre de mes doigts
Ton mont de Vénus me rendra heureux
Si tes lèvres closes accèdent à mes vœux

Je n’ai que des larmes sur mes doigts mouillés
Qui tombent de charme dans ton décolleté
Je n’ai que des larmes
Je n’ai que des larmes

Pant 2003-12-10

Laisser un commentaire