MIROIR

c’est le vent qui décide et qui s’engouffre
au coeur des océans de platine
au temple d’argent caché derrière ce verre déteint
je le cherche mon amour pour toi

dis moi miroir qui brise les âmes
que tu es le sauveur de ma flamme

dans cette étincelle qui règne dans tes yeux
c’est le souffle du monde pour moi
dans cette souffrance et ces verres brisés
c’est ma souffrance qui cherche ta délivrance

dis moi miroir qui brise les âmes
que tu es le sauveur de ma flamme

mais aussi les mots qui cachent tes larmes d’argent
infiltrées dans ce miroir éteint
c’est vrai que cette éternité de larmes
te fait pleurer ces larges idées sans remède

dis moi miroir qui brise les âmes
que tu es le sauveur de ma flamme

j’ai toujours après tout couvert tes peines
de ma tendresse et de ma flamme
j’ai toujours avant tout recouvert tes lèvres
de mes sourires et de mon charme

dis moi miroir qui brise les âmes
que tu es le sauveur de ma flamme

au retour du monde ce matin
dès que de la barque céleste
tu as débarquée ton sourire
m’a marqué de trop de fièvre

dis moi miroir qui brise les âmes
que tu es le sauveur de ma flamme

dis moi miroir cassé par trop de peur en toi
que mon image est au coeur du temps en toi
dis moi miroir de tant de femmes tu t’es emparé
alors s’il te plait fait moi plaisir et demande leur pour moi un océan de baisers

avec ceci ces mots, tendre maux, que sont moyens de montrer
mon âme, que sont revenus mes « antiennes » idées, que le
monde est un fauve à part toi, que ce miroir est un enfant qui
gronde, que je t’aime avant tout, et que je t’attendrais à jamais
à l’ombre du soleil déteint au coeur de cette belle psyché.

Une réflexion sur « MIROIR »

  1. entre attente et espoir, flottante dans le soir… l’esprit n’est pas sage, face aux reflêts d’image…
    refuser le pacte, garder l’ame intacte…

Laisser un commentaire