LINE

Line est une âme qui masque à ma table
tous les regards qu’on se cache
j’ai trop de douleurs qui crient là leur desarroi

j’ai le sang qui s’oublie tout bas qu’il demeure
j’ai le coeur en bas de breloque
un masque de peu qui tombe à l’entresonge

Line est un coeur qui masque mes états
ma peau se « damasse » de trop de coups de haine dessus
des liserés de sang qui font des entrelacs
autrefois lacs d’amour, ces noeuds ne sont plus que les liens du mensonge.

d’acier mon coeur se tache
de rouille mon à venir se teinte
et mon au delà se désole,
mon au delà décoche mon âme sur l’autre cible de mon amour.

Line était celle qui prenait à toute autre mon amour
il n’est plus que songe, rêve, et souvenir
ainsi ce n’est qu’automne encore qui teinte d’ocre,
et de cinabre les liqueurs de la vie.

Laisser un commentaire