L’hallali

old bloody time
les larmes defaillent
plein dans ta biere
les mots qui se cachaient
parlent aujourd’hui de sel

les mots qui pleurent ce soir
ont dans leur ame un soupir
a shoulder and pain for you
and the beat is broken
plein de souvenirs dans ces yeux

les veilles d’un soir qui passe
les jours qui « s’entre-lassent »
ferment toutes les histoires
et laissent parler nos adieux
like their drums un coeur qui s’abat
sur les lunes de fiel de mon espoir

les larmes bleus qui perlent de tes yeux
me soutiendront toujours jusqu’au soir
mais ces soupirs n’en resteront pas

every day
a ticket to my pocket don’t you know ?
i ‘m naked and alone just on your eyes
there are a people in the room
and it claims i’m a poor lonesome poet

pouquoi encore trembler
pourquoi les mots cacher
high brother dear

pant.2003.on live, ecrit en 240 battements de coeur.

Laisser un commentaire