Evil dust

déplacer
corps gelé
yeux crevés
nuit d’automne
monotone

coeur devant
ivre
ligne blanche
aspirer
respirer
me retrouver

les larmes ne coulent plus
elles remontent
et la douceur revient dans tes yeux

will come tomorrow
les mains qui cessent de trembler
mes caresses reprennent force
vigueur
humeur
tous les souvenirs qui me reviennent
pour un instant
me donnent joie comme te revoir toi
mon coeur s’affole
les mots frivoles
passent mes lèvres sèches

mais c’est ainsi
que mon sang s’épuise
pourquoi encore pleurer
pourquoi encore trembler
pourquoi encore revivre ça
pourquoi je ne meurs pas

je voulais rire toute ma vie
mais le ciel est toujours gris
je voulais courir jusqu’au bout de ta vie
mais tu t’es si vite retournée

alors je rêve artificiel
teinter de feu mon corps
bruler si vite si peu si fort
bruler jusqu’au remord
et enfin voir la mort
plus que lors d’un shout…

pant 2004.4.4

Laisser un commentaire